Cet été je fais comme elle.....

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4304
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Sophie du moulin »

dd a écrit :
11 juil. 2017, 20:30
C'est marrant tous ces souvenirs, la premiere fois que j'ai vu la mer j'avais 8 ans c'était à l'île d'oleron
Moi c'était plus jeune et je ne m'en souviens d'ailleurs pas. Oui parce que quand même je partais 15 jours au mois d'août avec mes parents, souvent dans la maison de vacances de ma tante en Baie de Somme et pour mon père c'était "vacances-travaux" , car chaque année, il faisait un truc de plus dans sa maison, jusqu'à ce qu'elle soit complètement finie. Maintenant j'y emmène mes enfants et des fois c'est mon mec qui y fait des travaux! :hehe:
dd a écrit :Fallait voir les départs de vacances, c'était à voir, mes vieux s'enguelaient
Comme c'est pas permis, mon père voulait pas quitter son bled et arriver au camping ne voulait plus partir.
Ah oui les engueulades de départ! Et quand il fallait placer la caravane ( choisir la bonne orientation) et qu'il faut installer le auvent et que nous les mômes , on pensait plus à aller jouer et faire connaissance ! :hehe:
Blaise Poulossière a écrit :
11 juil. 2017, 21:40
Mais je me souviens de la première fois que j' ai vu la montagne, avec ses pics enneigées même en été dans le Galibier, ou l' année suivante au bord du lac de Serre-Ponçon et où j' ai fêté mes 9 ans... Ah, que n' ai-je encore 9 ans !!! Et puis mon voyage chez mon corres' à Praz-sur Arly en CE2, et puis mes deux semaines de classes de neige en CM2 j' ai oublié où mais là où on logeait, ça ressemblaient un peu aux colo de Jeep ! :-D Du chocolat au lait du p'tit dèj' que je soupçonnais coupé à l'eau avec tartine de pain de trois livres d' au moins l' avant-veille (le pain de la veille, c' était pour le jour-même ! :-) ) , ou bien de la douche à trois, "Et pas plus de 5 minutes hein les gars... L' eau ça coûte cher ! Aller hop toi c' est bon, t' es propre !" Mais on s' éclatait tellement dans la journée qu' on s' en foutait un peu de tout ça. Pis dodo obligatoire à 21H, mais on était tellement vanné qu' à 21H03... Roonnn zzziiiiii roonnn zzziiiii... (y a pas de smiley qui roupille sec ? )
Et là pour le coup je ne peux que crier: Merci Jules Ferry !
Ah oui ma classe de mer ! :) Je n'en ai fait qu'une mais c'était 3 semaines! Alors des souvenirs, même à 45 ans, j'en ai encore plein! :)
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2378
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par adieu minette »

Chez moi,
on ne partait pas... Je n'en ai jamais souffert sauf une fois...

J'avais mes frères et sœurs, le jardin, on était à une heure de la plage, donc on partait de temps en temps pour la journée
et sinon j'étais libre comme l'air, j'enfourchais mon vélo et je partais comme je voulais voir les copains (entre juillet et août , il y en avait toujours de disponibles). Je ne me suis jamais ennuyé, j'adorais les vacances. (D'ailleurs, j'aimais l'école aussi.) J'avais même des copains très sympas, qui m'écrivaient des cartes postales de leur lieu villégiature, je n'avais jamais l'occasion de leur répondre.

Bref pas le moindre manque, aucune envie, aucune frustration...Sauf cette rentrée de cm2, où il fallait raconter ses vacances. Y a celui qui est parti en Espagne, l'autre sur l'île d'Houat, un troisième en colo, un n-ième chez ses grands parents, et enfin celui qui pense du haut de ses 10 ans qu'il n'a rien à raconter...
La question que j'me pose tout le temps
Mais que feront nos enfants
Quand il ne restera rien que des ruines et leur faim

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Myr »

adieu minette a écrit :
13 juil. 2017, 21:00
Chez moi,
on ne partait pas... Je n'en ai jamais souffert sauf une fois...

J'avais mes frères et sœurs, le jardin, on était à une heure de la plage, donc on partait de temps en temps pour la journée
et sinon j'étais libre comme l'air, j'enfourchais mon vélo et je partais comme je voulais voir les copains (entre juillet et août , il y en avait toujours de disponibles). Je ne me suis jamais ennuyé, j'adorais les vacances. (D'ailleurs, j'aimais l'école aussi.) J'avais même des copains très sympas, qui m'écrivaient des cartes postales de leur lieu villégiature, je n'avais jamais l'occasion de leur répondre.

Bref pas le moindre manque, aucune envie, aucune frustration...Sauf cette rentrée de cm2, où il fallait raconter ses vacances. Y a celui qui est parti en Espagne, l'autre sur l'île d'Houat, un troisième en colo, un n-ième chez ses grands parents, et enfin celui qui pense du haut de ses 10 ans qu'il n'a rien à raconter...
Chez moi beaucoup d'enfants ne partaient pas. Ou alors juste à coté, si quelqu'un pouvait prêter un appartement à la mer. Et c'était le pied ! Franchement ils se régalaient et fallait pas leur parler d'aller ailleurs. Mais la différence avec toi, c'est que ceux qui avaient le bonheur de rester étaient majoritaires.
Aujourd'hui y a encore plein d'enfants qui ne partent pas. Et plein d'adultes aussi d'ailleurs. Pour tout un tas de raisons. Des fois ils sont contents, des fois ils sont frustrés, ça dépend quoi.

Ah ben voilà, à l'instant, y a Rammstein qui démarre ! 3 ème soir, 3ème concert. Toujours à fond :ghee:

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4304
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Sophie du moulin »

adieu minette a écrit :
13 juil. 2017, 21:00
Chez moi,
on ne partait pas... Je n'en ai jamais souffert sauf une fois...

J'avais mes frères et sœurs, le jardin, on était à une heure de la plage, donc on partait de temps en temps pour la journée
et sinon j'étais libre comme l'air, j'enfourchais mon vélo et je partais comme je voulais voir les copains (entre juillet et août , il y en avait toujours de disponibles). Je ne me suis jamais ennuyé, j'adorais les vacances. (D'ailleurs, j'aimais l'école aussi.) J'avais même des copains très sympas, qui m'écrivaient des cartes postales de leur lieu villégiature, je n'avais jamais l'occasion de leur répondre.

Bref pas le moindre manque, aucune envie, aucune frustration...Sauf cette rentrée de cm2, où il fallait raconter ses vacances. Y a celui qui est parti en Espagne, l'autre sur l'île d'Houat, un troisième en colo, un n-ième chez ses grands parents, et enfin celui qui pense du haut de ses 10 ans qu'il n'a rien à raconter...
Si le sujet était : "racontez vos vacances", tu n'aurais pas dû te sentir différent car tu avais plein de choses à raconter. Le souci c'est que le terme vacances signifie à la fois le fait de partir et le fait d'être en congé...mais "racontez vos congés", je ne sais pas si pour des enfants c'est très parlant. :wink: Maintenant, les enfants ne s'envoie plus de cartes postales....mais je me demande si les selfies ne les ont pas remplacés. :? Bon d'un autre côté, ceux qui ne partent pas peuvent quand même en envoyer et je suis certaine qu'il y a des petits malins qui arrivent à faire pâlir d'envie les copains sans bouger de leur coin :wink:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Pierre de Calvingrad
Messages : 959
Enregistré le : 05 mai 2004, 08:23
Localisation : Calvingrad pardi !

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Pierre de Calvingrad »

Sophie du moulin a écrit :
15 juil. 2017, 12:19
adieu minette a écrit :
13 juil. 2017, 21:00
Chez moi,
on ne partait pas... Je n'en ai jamais souffert sauf une fois...

J'avais mes frères et sœurs, le jardin, on était à une heure de la plage, donc on partait de temps en temps pour la journée
et sinon j'étais libre comme l'air, j'enfourchais mon vélo et je partais comme je voulais voir les copains (entre juillet et août , il y en avait toujours de disponibles). Je ne me suis jamais ennuyé, j'adorais les vacances. (D'ailleurs, j'aimais l'école aussi.) J'avais même des copains très sympas, qui m'écrivaient des cartes postales de leur lieu villégiature, je n'avais jamais l'occasion de leur répondre.

Bref pas le moindre manque, aucune envie, aucune frustration...Sauf cette rentrée de cm2, où il fallait raconter ses vacances. Y a celui qui est parti en Espagne, l'autre sur l'île d'Houat, un troisième en colo, un n-ième chez ses grands parents, et enfin celui qui pense du haut de ses 10 ans qu'il n'a rien à raconter...
Si le sujet était : "racontez vos vacances", tu n'aurais pas dû te sentir différent car tu avais plein de choses à raconter. Le souci c'est que le terme vacances signifie à la fois le fait de partir et le fait d'être en congé...mais "racontez vos congés", je ne sais pas si pour des enfants c'est très parlant. :wink: Maintenant, les enfants ne s'envoie plus de cartes postales....mais je me demande si les selfies ne les ont pas remplacés. :? Bon d'un autre côté, ceux qui ne partent pas peuvent quand même en envoyer et je suis certaine qu'il y a des petits malins qui arrivent à faire pâlir d'envie les copains sans bouger de leur coin :wink:

Pour peut-être enfin finir en beauté, j'aime bien cette "pensée" de Reiser :
https://www.babelio.com/auteur/Jean-Mar ... =a&pageN=1

<< On vit une époque formidable de Jean-Marc Reiser
Le mécanisme qui créé les riches et les pauvres est le même que celui qui fait tourner les atomes. [...] Un être vivant, une structure sociale, des riches et des pauvres, des pauvres qui veulent imiter les riches, des riches qui veulent épater les pauvres.
Les pauvres restent à la maison, les riches partent en vacances ; les pauvres partent en vacances, les riches vont sur la Côte d'Azur ; Les pauvres vont sur la Côte d'Azur, les riches vont au Maroc ; les pauvres vont au Maroc, les riches vont au Kenya.
Demain, les pauvres iront au Kenya alors les riches feront le tour du monde ; les pauvres aussi feront le tour du monde, les riches feront deux fois le tour du monde ; les pauvres aussi, les riches feront quatre fois le tour du monde ; les pauvres aussi, les riches vingt fois ; les pauvres aussi, etc., etc...
Vous avez vu ? Conclusion : le jour où les riches cesseront d'épater les pauvres, les pauvres d'imiter les riches sera aussi important que le jour où les atomes ne tourneront plus rond...
... faut pas désespérer quand même. >>

Pierre

P.S. Et à la fin (d'après la citation "besoin d'estime" dont j'ai appris l'existence il y a plus de 20 ans),
les riches restent à la maison
"Il faudrait s'efforcer d'être heureux,
ne serait-ce que pour donner l'exemple"

Jacques Prévert

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2378
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par adieu minette »

Je trouve l'analyse de Reiser assez juste.

La télévision renforce énormément ces frustrations... Les journaux télévisés ne cessent de multiplier les mêmes reportages à la con, d'une année sur l'autre sur les vacanciers. Il y a en tous les jours pendant deux mois... On y apprend rien, aucune perspective, aucune analyse... mais ce gavage répété et quotidien donne le sentiment que c'est la norme et cela peut être extrêmement excluant pour ceux qui n'y prennent pas part. (C'est la même chose pour Noël, le ski...)

Sinon à la faible activité sur le forum, je conclus que le hlmiste renaudien est plus aoutien que juillettiste ! :)
La question que j'me pose tout le temps
Mais que feront nos enfants
Quand il ne restera rien que des ruines et leur faim

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4304
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Sophie du moulin »

adieu minette a écrit :
01 août 2017, 15:50
Je trouve l'analyse de Reiser assez juste.

La télévision renforce énormément ces frustrations...
Mais au fait d'où vient cette frustration ?
Moi, les années où je ne suis pas partie depuis que je suis adulte, j'ai eu l'impression de ne pas me reposer parce que quand je suis dans mon lieu habituel de vie, je me sens obligée de faire tout ce que j'ai repoussé à plus tard. Quand je suis loin, je ne peux pas, donc, j'ai le droit de me reposer! C'est bizarre mais je ne dois pas être la seule.
Il y a eu aussi les années où je sentais qu'il fallait que je parte loin quitte à rogner sur d'autres posts de dépenses, parce que cela me semblait vital de laisser derrière moi des moments difficiles des mois précédents (des choses lourdes sur le plan psychologiques, un deuil).
Quand j'étais enfant, ce n'était pas grave si on ne partait pas car de toute manière je faisais des choses différentes, je changeais quand même de lieu. Beaucoup d'enfants vont chez de la famille ou des copains pendant les vacances. Ca, ça ne change pas. Mais j'appréciais partir car il y avait un petit côté "aventure" pour la casanière que je suis. :wink: Ce que j'aimais le plus ? Les nouveaux paysages, les accents, le vent sur les plages du nord (non, ça c'est pour rire :lol: ), les soirées à se promener ou jouer aux cartes ou papoter jusque tard dans la nuit. Et bizarrement, ça , tu le fais moins quand tu ne pars pas.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2378
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par adieu minette »

Moi aussi j'apprécie énormément de partir, de changer de cadre, de laisser les problèmes de côtés, de se vider la tête. Je ne suis pas contre les vacances du tout !
En revanche je trouve désolant de mettre sous le nez, ces vacances tous les jours dans tous les jt télévisés, alors que certains ne peuvent prendre part à ces vacances, je trouve cette pratique quotidienne et systématiques excluante pour une partie de la population. Ce qui renforce le sentiment de frustration et d'exclusion.
La question que j'me pose tout le temps
Mais que feront nos enfants
Quand il ne restera rien que des ruines et leur faim

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Myr »

Je ne suis pas du tout non plus contre les vacances. Mais j'ai beaucoup de mal avec cette normalisation. Certains ne partent pas en vacances, et beaucoup sont en plein boum de boulot à cette période, d'autres ont des problèmes de santé qui les empêche de partir. C'est pas si grave, non plus de ne pas partir, mais c'est vrai que cette croyance omniprésente que c'est comme ça obligatoirement, ça renforce une frustration. Alors que c'est super chouette, mais pas une obligation ni une normalité.

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4304
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Sophie du moulin »

Je ne ressens pas autant cette "pression médiatique" personnellement. Oui on nous montre des gens sur les plages, il y a des reportages sur les endroits à découvrir et ça donne des envies d'évasion mais je ne le perçois pas comme une pression, ni comme une norme. Bon après certes quand on voit de jolis endroits où l'on n'ira probablement pas, oui ça fait naître une petite frustration mais comme il y a des lieux variés (et pas seulement les côtes, ni les endroits où il fait toujours beau), cela peut permettre de réaliser que tout près de chez soi, il y a plein de lieux à découvrir ou redécouvrir. Nous, l'autre jour, nous sommes retournés à Pierrefond qui est à 45 minutes de chez nous pour une course un peu spéciale et on s'est rendu compte que nos 4 derniers n'y étaient jamais venus et on était tous (même moi) bouche bée devant le fameux château-fort. En plus, quand ils ont su qu'il y avait eu des images de la série Merlin filmées là-bas, j'ai vu des petites étoiles dans leurs yeux et nous avons décidé d'aller y passer une journée entière. :)
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2378
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par adieu minette »

D'ailleurs à propos de vacances, j'ai entendu hier à la radio que le sympathique Mélenchon qui a l'âge de la retraite, à qui personne n'a mis un pistolet sur la tête pour être candidat à la députation; et bien ça ne fait même pas un mois et demi qu'il a été élu que ce brave monsieur n'arrête pas de plaindre ne toujours pas être en vacances...

Quel gros nase !
La question que j'me pose tout le temps
Mais que feront nos enfants
Quand il ne restera rien que des ruines et leur faim

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Myr »

Je crois comprendre à ton comentaire Sophie que toi et moi nous vivons dans des lieux légèrement différents ;-) Je peux même pas répondre là :-)
J'ai pas de télé et je ne parle pas de presison médiatique, mais du quotidien.

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4304
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Sophie du moulin »

Myr a écrit :
02 août 2017, 16:31
Je crois comprendre à ton comentaire Sophie que toi et moi nous vivons dans des lieux légèrement différents ;-) Je peux même pas répondre là :-)
J'ai pas de télé et je ne parle pas de presison médiatique, mais du quotidien.
C'est Adieu Minette qui parlait de pression médiatique, c'est pour ça que j'en ai parlé.
Au quotidien moi, je ne trouve pas non plus qu'il y a de la pression. Comme je travaille avec beaucoup d'enfants, les enfants ne parlent pas des vacances de la même manière que les adultes. L'essentiel pour eux est bien différent :wink: Et puis si tu n'as pas la télé , tu vas probablement sur les réseaux sociaux et les selfies de vacances...... c'est peut-être pire que les reportages télé ! :hehe:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2378
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par adieu minette »

A une pression médiatique, j'ajouterais également une pression sociale.

La majorité des gens que je côtoie, part en vacances. Fréquemment dans les discussions, avant et après juillet/août, les questions rituelles sont : "tu pars où" "tu es parti où" . J'ai déjà remarqué que les gens sont surpris si quelqu'un ne part pas, dans un milieu où les gens partent en majorité. De même celui qui ne part pas, peut se sentir gêné d'être seul à ne pas partir. Celui qui ne part peut même avoir envie de se justifier. "je pars pas car je fais des travaux chez moi".
Le conformisme social est très souvent une pression extrêmement insidieuse.

C'est exactement comme si dans un milieu où les gens roulent ultra majoritairement en Audi ou Porsches, celui qui roule en Dacia peut sentir honteux, et surprendre les autres. Ce sont des relations classiques à observer.
La question que j'me pose tout le temps
Mais que feront nos enfants
Quand il ne restera rien que des ruines et leur faim

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2521
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Cet été je fais comme elle.....

Message par Jeep »

adieu minette a écrit :
03 août 2017, 18:57
A une pression médiatique, j'ajouterais également une pression sociale.

La majorité des gens que je côtoie, part en vacances. Fréquemment dans les discussions, avant et après juillet/août, les questions rituelles sont : "tu pars où" "tu es parti où" . J'ai déjà remarqué que les gens sont surpris si quelqu'un ne part pas, dans un milieu où les gens partent en majorité. De même celui qui ne part pas, peut se sentir gêné d'être seul à ne pas partir. Celui qui ne part peut même avoir envie de se justifier. "je pars pas car je fais des travaux chez moi".
Le conformisme social est très souvent une pression extrêmement insidieuse.
Et ceci se retrouve dans les cours de récréation.
Cela peut être une vraie souffrance pour des enfants vivants dans des familles modestes.

Chaque année le Secours Populaire organise une simple journée à la mer, la montagne ou dans un parc d'attraction, pour quelques milliers d'enfants vivants en région parisienne.
"La journée des oubliés des vacances", tel est le nom de cette journée.
Pour ces oubliés, cette journée là sera probablement l'unique jour de l'année d'où ils sortiront de la grisaille.
Mercredi 23 août 2017, 5000 petits franciliens dont 800 enfants parisiens qui ne sont pas partis en vacances se retrouveront pour une extraordinaire journée sur la plage de Deauville. Pour la première fois, en plus de la baignade, du pique-nique, des châteaux de sable et des glaces, différents ateliers sur le cinéma avec mise à disposition d'accessoires ou encore création de décors seront proposés aux vacanciers du jour. La programmation permettra aux enfants de garder un souvenir inoubliable de cette journée de vacances.
Image

Répondre