Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
dd
Messages : 5080
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par dd »

Born X a écrit :
11 nov. 2017, 09:49
dd a écrit :
06 nov. 2017, 14:09
ça m'a jamais arrivé, faut dire qu'avec ma gueule :D sinon les meufs entres elles ne se gênent pas
j'ai déjà entendu des conversations de nanas à propos des mecs et ça vaut son pesant d'or

c'est même pas "il est trop mignon ce mec" c'est carrément "comment il est bon" ou "hummm" un peu comme nous
avec les gonzesses quoi! en faites on n'est pas si diffèrent que ça
Faut pas mettre au même niveau "discussion dans le privé entre un groupe de personnes" et "individu(s) allant accoster une tierce personne".
Le fait que (certaines) femmes entre elles et dans un cadre de discussion perso aient des propos salés veut pas dire que c'est "des chaudes du cul qui se comportent comme des gougnafières en public" et encore moins que ça autorise les mecs à se comporter comme des connards envers elles.
T'es en train de me faire dire ce que je n'ai pas dit, c'est pas parce que une nana dit en regardant un mec qu'il est bon
Que c'est une chaudasse et c'est pas non plus là que je vais me comporter comme un connard
Maintenant surement que je considère qu'un mec est l'égale d'une femme
Et celui qui n'a jamais maté une nana sans pensé qu'elle est bonne me jette la première pierre ( ou bière)
Image

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4365
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Sophie du moulin »

Lucien , je suis d'accord avec toi que les propos ont été plus nuancés mais je comprends les propos de Born parce que finalement on retrouve les mêmes idées sur ce topic que dans la société en général, ces mêmes idées qui freinent l'évolution des choses, à savoir:
_ qu'il y a confusion entre drague et harcèlement sexuel, même s'il y a eu des tentatives plus ou moins comprises pour éclairer ce point
_ qu'il y a une minimisation du phénomène, pas par tout le monde mais quand même globalement, chez les hommes, bizarrement, peu connaissent de femmes touchées....
_ qu'il y a une focalisation sur le harcèlement de rue qui est pourtant , à mon sens que la partie visible de l'ice_berg; mais bien entendu, comme pour le viol, c'est plus "confortable" de se dire que c'est toujours des inconnus pour la femme qui en est victime; pourtant les récits, les témoignages vont plutôt dans le sens d'hommes qu'elles connaissaient déjà plus ou moins...
_ qu'on minimise aussi le lien entre harcèlement sexuel et agression ou viol et pourtant....Myr a insisté sur les jeunes femmes victimes d'agression ou de viol (il y avait aussi un témoignage dans ses liens) et on voit bien que dans ces situations, cela commence par un harcèlement; l'adolescent ou le jeune homme devient insistant et la jeune femme ne sait pas se soustraire à la situation (peut-être par peur de passer pour une gourde, une allumeuse , etc...) ce qui fait qu'après elle se sent coupable alors même qu'elle ne voulait pas et que souvent elle l'a exprimée mais que le jeune homme n'a pas considéré que c'était un refus et que souvent il lui est difficile d'en parler; d'ailleurs pour certaines, elles ne parviendront pas à mettre le mot viol sur ce qu'elles ont vécu alors même que cela les aura traumatisée à vie.
_ que les hommes qui ne s'estiment pas sexistes ni à risque de harcèlement et qui ont probablement raison sur ce point, ne se sentent pas concernés et refusent de réfléchir de quelle manière ils peuvent concourir à changer les choses.

ps: dd, à propos de ton dernier post, pour moi il a y a deux comportement à distinguer: ce n'est pas la même chose que de PENSER une chose coquine à propos d'un ou d'une parfait (e) inconnu(e) et de le DIRE. Ne pas le dire ce n'est ni de l'hypocrisie , ni faire du sexisme, c'est juste respecter l'autre.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Born X »

lucien a écrit :
11 nov. 2017, 11:42
T'es un peu caricatural, Born. Je pense même que tu attribues des propos, des pensées, qui ne correspondent pas à ce qui est exprimé. C'est bien plus dans la nuance que ce que tu laisses entendre.
J'ai volontairement pas été dans la nuance parce que j'étais énervé par la colère en raison des propos tenus et que voulait faire du "rentre dedans".
Vieille méthode du "bourrin" pour justement pousser les gens à réagir .

Mais je peux nuancer, enfin nuancer, on va dire être plus explicatif.
Déjà je suis totalement d'accord avec les propos de Sophie juste au dessus.

J'ajoute quand même le fait que, on va pas se mentir, le harcèlement, la drague and co c'est quand même à 99% le fait des hommes envers les femmes.
Donc de base c'est quand même logique que ce soit les femmes qui se révoltent contre ça et c'est tout aussi logique que les hommes on devrait un petit peu fermer nos gueules et écouter les femmes et réfléchir à nos propres propos et comportements.
Et par là je veux dire pas regarder l'autre en se disant "lui il est comme ci ou comme ça" mais se regarder soit même.
Se regarder soit même incluant le fait de se dire "si je dit ça si fait ça comment l'autre va le prendre?". Si t'es pas sur à 100000000000000% que l'autre va bien le prendre tu fais pas.
Et t'évite aussi de fanfaronner partout en mode "j'suis un mec moi, je respecte les femmes moi".... c'est pas à l'homme d'aller voir les femmes en disant "je veux vous aider dans votre combat contre les saloperies", c'est aux femmes de dire à l'homme "on a besoin de soutient, d'aide, d'être en nombre vas y vient".
Mais quand elles disent ça ça signifie pas non plus que c'est open bar pour le mec... Une nana en soirée qui demande à un mec de la raccompagner ça veut pas systématiquement dire "viens on couche ensemble" ça peut, généralement même, dire "j'ai la trouille de rentrer seule, de me faire emmerder, escorte moi s'il te plait".
C'est comme le compliment... quand ça part d'une bonne intention, parce qu'on trouve vraiment la personne jolie pour tout un tas de raisons ok pas de blème... mais dans ce cas tu fais ton compliment et tu te casses.
Tu peux très bien dire "vous êtes très belle" et basta...
Et encore même là faut nuancer parce qu'entre un "vous êtres très belle" sympa, sincère et un "vous êtes très belle" avec la lubricité dans le regard et la voix c'est pas la même.
La nana va pas vivre les deux pareil quand bien même dans les deux cas le mec se barre juste après son "compliment".

Et je parle même pas de ces vidéos ou des mecs font des caméras cachées pour "piéger" les nanas vénales. Ca m'agace au plus haut point parce que ça véhicule clairement l'idée que "toutes des salopes".
Alors que pour faire sa vidéo avec 3-4 nanas vénales il s'est mangé combien de vents le mec? Ca il le dit pas....
Comme (majoritairement des mecs d'ailleurs) les gens qui disent "au lieu de faire un #metoo faudrait inciter les femmes à porter plainte".
Bah essayez de porter plainte parce qu'un mec vous a regardé lubriquement, parce qu'un mec a été hypra relou en drague, parce qu'un mec vous a suivit dans la rue....
Bref essayez de vous mettre à la place des femmes, à la place des victimes... vous allez voir ça va pas être la même.

On est dans une société patriarcale et paternaliste... si on veut changer ça , faut passer par une remise en question personnelle.
Ce qui inclut le fait de pas faire du "nan mais les hommes aussi" car 1% c'est ridicule par rapport à 99%
Ce qui inclut le fait de comprendre le principe d'oppresseur systémique (le système actuel met tout en place pour qu'il y ait ces rapports d'oppression des hommes sur les femmes) et de lutter contre.... et de façon intelligente.
Ce qui inclut le fait de pas dire ou penser "les autres oui mais moi non".
Ce qui inclut le fait de réfléchir avant d'agir ou de parler.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
lucien
Messages : 4469
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par lucien »

Bon, tu as dit ce que tu avais à dire, mais ça n'a que peu de rapports avec ce qui a pu être évoqué par les mecs dans ce topic. On se l'est quand même joué plutôt modeste, il me semble, en essayant de comprendre la plupart du temps et en tentant, malgré ce que tu dis, de "se mettre à la place de..."(ce qui, d'ailleurs, est totalement impossible. T'y arrives, toi, et pas nous, c'est ça? Mouais...)

On a essayé de définir tous ensemble ce qu'est le harcèlement...il reste peut être des points à éclaircir, des confusions, comme le soulève Sophie, mais on tout de même tous avancé (enfin, presque tous) par rapport à nos réflexions de départ. Les femmes peut être parce qu'elles se rendent compte qu'il y a encore du boulot (en gros, on aurait tendance à se dire "c'est les autres, nous sommes en dehors de ça"...au lieu de nous impliquer davantage- ceci dit, je n'ai jamais lu comment nous devrions faire, et comment faire plus que ce que nous faisons déjà, en étant à l'écoute, en évitant certains comportements, en débattant...), et les hommes, mais la je peux parler que pour moi, même si ça en englobe aussi d'autres, parce que certains questionnements ont été éclaircis (par les nanas comme par les mecs, d'ailleurs).
On est loin de ce que tu dis, quand tu parles de "non remise en question personnelle", de "réfléchir avant d'agir"...je comprends pas à qui tu t'adresses, ni à quel moment tu as pu sentir ça. La, j'ai le sentiment que tu viens nous donner une leçon, mais sans t'appuyer sur quoi que ce soit de concret dans la discussion, ni vraiment en tenir compte dans sa chronologie...
"La seule différence entre un fou et moi, c'est que moi, je ne suis pas fou".

Avatar du membre
Tord
Messages : 2187
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:14
Localisation : Prout

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Tord »

Sophie du moulin a écrit :
05 nov. 2017, 16:02
Merci pour vos retours.
Ce qui est bien avec Tord, c'est qu'on peut encore en écrire des pages que cela restera toujours flou pour lui :hehe: Peut-être qu'on peut chercher la définition d'un compliment ? :wink: Mais tu as raison sur un point "tu es belle" ça peut être un compliment comme une moquerie , comme un harcèlement, tout dépend du contexte physique , psychologique et relationnel
Voilà. C'est tout simplement ce que j'essaie de dire. Ça va pas plus loin.


mais je crois que tu es suffisamment fin pour percevoir quand ces différents éléments vont entraîner une perception positive ou négative et quand on se trompe, il est facile de s'excuser :langue2: Je crois comprendre que ce qui t'embête c'est si une femme le perçoit comme un harcèlement même dans le cas d'un simple compliment sans arrière pensée négative de l'auteur et bien pourtant je crois qu'il faut accepter que cela arrive et simplement accepter de s'excuser.
Non mais ça m'embête pas. Y a rien de personnel en fait. Je fais des compliments à personne de toute façon, comme ça c'est réglé. :-D

Avatar du membre
fifi brindacier
Messages : 456
Enregistré le : 12 juil. 2017, 19:18

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par fifi brindacier »

J'ai l'impression que Born s'adresse à tous ceux qui se sentent concernés mais qui ne le disent pas forcément. Si tu te sens pas concerné, Lucien, ben tant mieux. Pour une fois je suis plutôt d'accord avec lui sauf pour un truc. Pourquoi un mec dirait à une nana "t'es belle" (même si il n'y a aucune intention derrière) et pas "t'es sympa" ou "t'es intelligente"? Une femme est, plus souvent qu'un homme, jugée pour son apparance physique et je trouve ça un peu nul et encore rabaissant pour elle.
"Je voudrais être un arbre, boire l'eau des orages
Me nourrir de la terre, être ami des oiseaux"

Avatar du membre
lucien
Messages : 4469
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par lucien »

Ha mais je me sens concerné, sinon j'aurais pas participé au débat, et je n'aurais pas répondu à Born. Mais j'ai l'impression qu'il se trompe, en quelque sorte, de combat. Je n'ai rien lu ici qui justifie son intervention, en tout cas pas de cette manière.
"La seule différence entre un fou et moi, c'est que moi, je ne suis pas fou".

Tha_moumou
Messages : 934
Enregistré le : 13 oct. 2005, 13:17

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Tha_moumou »

Si si. Je conteste effectivement la notion d'oppresseur systémique (au moins partiellement), aussi bien dans la cadre de l'antisexisme que dans celui de l'antiracisme. Ça l'énerve, je comprends. Mais c'est réciproque, hein, ce qu'il dit m'énerve aussi.

C'est con parce que quelque chose me dit qu'en termes de comportement avec les femmes, on doit pas être loin l'un de l'autre. Mais c'est presque toujours pareil avec BornX, je suis quasiment toujours d'accord avec ses conclusions, quasiment jamais avec ses arguments.

Avatar du membre
Tord
Messages : 2187
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:14
Localisation : Prout

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Tord »

Tha_moumou a écrit :
12 nov. 2017, 11:50
Si si. Je conteste effectivement la notion d'oppresseur systémique (au moins partiellement), aussi bien dans la cadre de l'antisexisme que dans celui de l'antiracisme.
Je suis assez d'accord avec ça.

Avatar du membre
lucien
Messages : 4469
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par lucien »

Ha moi pas. Pour le coup, je suis plutôt d'accord avec Bornix. Reconnaître que le système conforte les hommes dans une espèce de "supériorité", ça n'implique pas de les mettre tous dans le même panier.
La religion (non, les religions), le système éducatif, les copains, souvent les parents malgré eux (je le constate chez moi, et ça me fait bien chier) véhiculent ce genre de comportement, qui touche d'ailleurs les filles comme les garçons. Certains sortent de ce carcan grâce à des rencontres, des livres, des réflexions, la vie, mais c'est une lutte. Et c'est pas vraiment ce qui caractérise les plus jeunes, aujourd'hui...C'est pour ça, à mon sens, que les débats actuels, les témoignages, etc. sont nécessaires pour éviter de retomber dans les mêmes pièges, tendus de manière plus ou moins inconsciente par le "système".
"La seule différence entre un fou et moi, c'est que moi, je ne suis pas fou".

Tha_moumou
Messages : 934
Enregistré le : 13 oct. 2005, 13:17

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Tha_moumou »

Je suis d'accord avec ce que tu dis, sauf la troisième phrase, parce que si, il y a une tentation de sommer chacun de chercher en lui ce qui fait que d'autres que lui violent ou harcèlent. Mais j'ajoute illico que la culpabilisation de masse, ça aussi ça vient de la religion.

Et puis "Reconnaître que le système conforte les hommes dans une espèce de "supériorité"", c'est pas la même manière de dire les choses que "les hommes sont des oppresseurs systémiques".

Comme je t'ai dit en MP, si on parle d'assignation sexuée des rôles, je suis entièrement d'accord. La liberté est acquise quand on peut se défaire du rôle auquel on est assigné sans que ça coûte trop cher. Quand on peut s'en défaire, pas quand on doit. La nuance est de taille.

Avatar du membre
lucien
Messages : 4469
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par lucien »

Je vois où se situe la nuance, mais je ne comprends pas bien ce qui en résulte...Les femmes doivent elles se défaire de ce rôle qui leur est assigné, ou le peuvent elles? Je ne sais pas. Visiblement en tout cas elles semblent prendre le chemin d'une non résignation.

Hors sujet, mais pas complètement, je viens de lire ça sur FB, partagé par une amie. La phrase est tirée d'une interview de Sarah Forestier: "le désir d'une femme est plus important que celui qu'elle suscite".
"La seule différence entre un fou et moi, c'est que moi, je ne suis pas fou".

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4365
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Sophie du moulin »

Tord a écrit :
12 nov. 2017, 11:19
Sophie du moulin a écrit :
05 nov. 2017, 16:02
Merci pour vos retours.
Ce qui est bien avec Tord, c'est qu'on peut encore en écrire des pages que cela restera toujours flou pour lui :hehe: Peut-être qu'on peut chercher la définition d'un compliment ? :wink: Mais tu as raison sur un point "tu es belle" ça peut être un compliment comme une moquerie , comme un harcèlement, tout dépend du contexte physique , psychologique et relationnel
Voilà. C'est tout simplement ce que j'essaie de dire. Ça va pas plus loin.
Oui mais donc c'est bien ce que je dis depuis le début, pourquoi vouloir embrouiller tout le monde en disant que ce n'est pas clair ce qu'est le harcèlement. J'ai quand même l'impression que parce que quelques femmes ont dit qu'elles s'étaient senties "agressées" par un compliment du style: "vous êtes belle", certains se sont focalisés la dessus , alors que non seulement pour la plupart des hommes, c'est facile de comprendre que dans certaines situations bien particulières, un compliment peut être désagréable et qu'en plus pour la plupart des témoignages, il s'agit de situations toutes autres qui ne s'apparentent pas à un simple compliment.
Tord a écrit : Non mais ça m'embête pas. Y a rien de personnel en fait. Je fais des compliments à personne de toute façon, comme ça c'est réglé. :-D
Oui et probablement comme la majorité des hommes d'ailleurs, alors pourquoi en arriver à presque trouver des arguments pour "valoriser" voire "justifier" ceux qui le font? 8/
lucien a écrit :
12 nov. 2017, 14:34
Ha moi pas. Pour le coup, je suis plutôt d'accord avec Bornix. Reconnaître que le système conforte les hommes dans une espèce de "supériorité", ça n'implique pas de les mettre tous dans le même panier.
Oui tout à fait
lucien a écrit : La religion (non, les religions), le système éducatif, les copains, souvent les parents malgré eux (je le constate chez moi, et ça me fait bien chier) véhiculent ce genre de comportement, qui touche d'ailleurs les filles comme les garçons. Certains sortent de ce carcan grâce à des rencontres, des livres, des réflexions, la vie, mais c'est une lutte.
Je partage aussi cet avis que l'éducation, nos expériences diverses avec les autres (famille, école) etc... jouent un rôle important dans notre comportement , nos relations sociales et donc que probablement la société dans son ensemble véhicule des choses qui participe à l'existence de ces comportements de harcèlement sexuel. C'est en ce sens que nous sommes tous concernés.

Je vais raconter une anecdote perso. Ce week-end, j'ai eu une discussion houleuse avec mon fils de 19 ans qui va bien sûr aussi sur les réseaux sociaux. Il en est arrivé à me dire que les féministes voyaient de l'agression partout, que certaines devaient être des mytho ou parano 8| et que les hommes eux subissaient aussi du harcèlement et des agressions (mais il parlait de harcèlement moral et d'agressions non sexuelles) :rougefaché: On a longuement parlé avec par moments des gros blancs de colère :mrgreen: et au bout de 2 jours, ça c'est finalement terminé par quelque chose de positif sur lequel on est tombé d'accord: remettre en question le témoignage des femmes n'est pas acceptable car c'est justement ce qui perpétue l'omerta et qui fait croire aux femmes que cela ne sert à rien de parler et que certes sur les réseaux sociaux, on peut s'attendre à ce qu'il y ait des faux témoignages de femmes (quelques cas de personnes peut-être narcissiques ou en mal de reconnaissance) mais comme pour n'importe quel sujet et cela n'a rien à voir avec le sexe; il n'y a donc aucune raison de penser qu'il y aurait plus de faux témoignages sur ce thème que sur un thème qui toucherait uniquement les hommes ou qui toucherait les deux sexes. Ensuite, on peut se poser la question du harcèlement moral et des agressions en tout genre mais refuser de porter attention au harcèlement sexuel sous prétexte que cela ne touche que les femmes est tout aussi inacceptable puisque là encore, ça coupe court à toute évolution et que non on ne peut pas englober les deux dans une même problématique car cela ne relève sans doute pas tout à fait des mêmes facteurs. Ensuite, que le véritable problème n'est pas tant le harcèlement de rue que le harcèlement sexuel en général qui n'a pas lieu dans la rue justement ... et pour lequel justement il nous faut ouvrir les yeux. Enfin que les mecs qui ont les bons repères (et même si j'étais en colère, à aucun moment, je n'ai soupçonné que mon fils ne les avait pas ces repères) acceptent de se dire que ce n'est pas le cas de tous et qu'ils arrêtent de soutenir les arguments de ceux qui n'ont pas ces repères.

PS: Vous voyez, mes discussions avec vous m'aident aussi, notamment en tant que parent. :)
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2552
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Jeep »

Jusqu'à maintenant, on n'a évoqué que le harcèlement sexuel subi par des femmes.
C'est normal, cela doit représenter plus de 90% des faits.

Mais le harcèlement sexuel subi par des homme existe aussi.

Il y a une petite proportion d'hommes dans le cadre de leur travail qui se trouvent dans le même cas que des femmes subissant des pressions de leur hiérarchie. Une femme ayant une autorité peut aussi exercer des pressions sur un homme.
On peut trouver quelques témoignages sur internet, mais je ne vais pas développer ces cas là.

Il y a malheureusement, et ça a été beaucoup médiatisé, les enfants, ados ou jeunes hommes harcelés ou violés par des membres de l'église catholique.
La parole se libère quand un cas devient public, on a vu le nombre de témoignages dans la région lyonnaise.
Aux Etats-Unis il y a eu un énorme scandale il y a plusieurs années dans la région de Boston et une partie du Massachussets ou la hiérarchie (ça remontait jusqu'au Cardinal) a couvert des centaines de cas de viols pendant des décennies.
Puis les enquêtes ont montré que c'était tout le pays qui était concerné (11.000 cas d'enfants violés sur une durée de 50 ans).

Et il y a enfin les jeunes ados, jeunes hommes ou jeunes adultes harcelés et/ou violés au collège, au lycée, dans des clubs sportifs, des camps de vacances etc... par des personnes du même sexe et du même age que leur victime.
C'est infiniment moins médiatisé, on en parle beaucoup moins et pour cause : les victimes n'en parlent quasiment jamais.
Dès le collège, si on est un peu "différent" dans sa façon de s'habiller, de s'exprimer, de ne pas participer à la virilité démonstrative qui est de mise on est très rapidement catalogué.
Pédé, tapette, salope...cela commence au début par des insultes.
On est déjà là dans le harcèlement.
Mais cela va parfois bien au delà des injures.
Et dès le collège, vers 13-14 ans, on a des cas de violences sexuelles entre garçons.
Si pour une fille c'est très difficile d'en parler, pour un garçon cela devient presque impossible car ça impliquerait de reconnaitre (envers l'autorité ou la famille) une homosexualité ou une sexualité encore hésitante.
Au lycée les problèmes vont être encore plus nombreux pour ce même genre de victimes.
On se trouve alors avec des ados qui vont changer d'établissements scolaires pour commencer, plonger dans la dépression ensuite ou pire.

Même topo dans les clubs sportifs, l'ado ou le jeune homme s'entraine et pratique son sport favori et peut devenir une victime suite à un regard, ou un comportement jugé "douteux" par le groupe.

Car ces harcèlements ou viols à cet âge là ne sont que très rarement le fait d'une seule personne.
C'est un petit groupe, avec effet de meute s'il y en a un qui est dominant, qui va détruire la vie de la victime. La souiller.
Ces harceleurs / violeurs exercent une forme de punissement, de châtiment sur celui qui est différent, qui est "hors de la norme masculine".
Ce sont pourtant des actes homosexuels qu'ils vont exercer de force, mais ils ne le ressentent absolument pas de cette manière. "Ils se font un pédé".

J'ai le sentiment que cette violence à un jeune âge, et là je regroupe les victimes filles et garçons, est à relier avec l'accès à internet qui est quasiment généralisé dans tous les foyers.
Et aussi par la possession dès le plus jeune âge d'un smartphone.
Les gamins de 11-12 ans ont presque tous vu à cet âge, toutes les pratiques sexuelles.

Quand j'avais le même âge dans les années 70, on avait droit aux "cours d'éducation sexuelle" où les garçons riaent bêtement en regardant une planche anatomique accrochée au tableau.
Pour en voir un tout petit peu plus, il fallait attendre encore un peu pour qu'un de la bande dérobe à son grand frère un numéro de Lui ou de Playboy.
Pour voir un film X il fallait avoir 18 ans.
Dans les années 80 sont venus les VHS et le porno mensuel de Canal+.
Dans tous les cas, l'accès à l'érotisme ou la pornographie était assez compliqué.

Il suffit de quelques clics sur un ordi ou un smartphone à un ado pour voir du hardcore en direct maintenant.
Pas mal de jeunes de cette génération ont une approche de la sexualité totalement "faussée", où la dominance, la brutalité, la force, l'avilissement, le non-respect de la femme, sont de mise dans ces vidéos.
Avec toutes les conséquences que ça peut avoir dans leurs relations avec les filles.
Simplement en s'adressant à elles vulgairement par exemple.

Le smartphone peut aussi être un moyen pour harceler ou forcer une victime.
La fonction vidéo de l'appareil peut servir dans le futur de moyen de chantage, ou de faire "une mauvaise réputation" à cette victime.

Un dernier mot concernant les gays affichant ouvertement leur homosexualité sur leur lieu de travail.
Le harcèlement y est malheureusement très fréquent (les insultes essentiellement).

Je n'ai presque pas participé aux débats depuis le début, mais je tenais à élargir le spectre du harcèlement sexuel.
Cela concerne bel et bien les deux sexes.

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2423
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par adieu minette »

Ce que tu décris me semble extrêmement juste.

Une question.

Le calvaire que peut vire un ado, violences, insultes, dont tu parles, sont-elles vraiment de l'ordre du harcèlement sexuel ? (Même si c'est par rapport à une éventuelle différence sexuelle ). N'est-ce pas du même ordre par exemple que l'ado obèse insulté, bizuté, humilié physiquement et verbalement à longueur de journée pour sa différence, qui a le seul tort de ne pas être comme les autres ?
Samuel Paty, un héro, tué par la haine et la connerie.

Répondre