Le sort des amérindiens

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4709
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Le sort des amérindiens

Message par Sophie du moulin »

:pompom: :pompom: :love:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image
Charlie Brown
Messages : 2387
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Le sort des amérindiens

Message par Charlie Brown »

Jeep a écrit : 19 juil. 2021, 18:14
Charlie Brown a écrit : 19 juil. 2021, 17:34 Ta photo du "Grand Northern Hotel" de Benjamin Horne avec la chute d'eau est magnifique ! T'as dû le chercher un moment ce point de vue proche du mythique plan de la série, non ? :-)
En fait il y a un chemin qui part de l'hôtel avec un belvédère au bout.

C'est comme le cinéma, c'est toujours moins magique quand on te montre les trucages... :? :-D

Jeep a écrit : 19 juil. 2021, 18:14 Le jour où j'ai fait la photo, il y avait deux touristes japonaises.
Je leur avais demandé si elles étaient aussi des fans de Twin Peaks (la série avait cartonné là bas).
Je n'ai jamais compris ce qu'elles avaient capté mais leur regard avait été glacial. :hehe:
(c'est étrange...ce souvenir vient de remonter comme ça).

T'avais essayé de leur parler en anglais, en français ou en japonais ? :-)

Et sinon, oui, je pense que la série fait l'objet d'un véritable culte au Japon (les Japonais sont des gens de goût ! :-) ). En 2014, lors de ma visite dans ce beau pays, je suis allé dans un des plus grands magasins de disques du monde, le Tower Records de Tokyo, dans le quartier de Shibuya. Imagine ça : 6 étages immenses consacrés à tous les styles de musique, plus un étage (le 2ème) occupé par une librairie et un café attenant, dans lequel je m'étais installé pour écrire de magnifiques cartes postales faites main que j'avais trouvées dans une charmante boutique artisanale à Kyoto. Bref... Dans cette librairie, plus de 20 ans après la fin de la série, une étagère complète plus un présentoir entièrement consacrés à Twin Peaks. Hallucinant ! :shock:

Jeep a écrit : 19 juil. 2021, 18:14 Les messages se croisent avec ceux de Sophie concernant des lieux de tournage de films.
Pour en revenir au Wyoming, et comment on en arrive à faire 14.000 kms en quelques semaines : aller voir ça par exemple.
C'est un détour d'une centaine de kms en dehors du trajet.
Mais j'en aurai fait bien plus pour ne pas rater la Devils Tower, visible de très loin :

Image

J'imagine que tu as du faire le rapprochement avec un film de SF de Spielberg des années 70.
Cela fait aussi partie du réseau des parcs nationaux, un chemin fait le tour de cette étrange formation basaltique.
► Afficher le texte

Yeah ! :-D

Ça fait très longtemps que j'ai pas revu Rencontres du troisième type ! Ça me donne bien envie, du coup.
Dès que j'aurai racheté un lecteur DVD, je me le repasse ! :-)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !
Avatar du membre
Jeep
Messages : 2750
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Le sort des amérindiens

Message par Jeep »

Charlie Brown a écrit : 20 juil. 2021, 21:36 Et sinon, oui, je pense que la série fait l'objet d'un véritable culte au Japon (les Japonais sont des gens de goût ! :-) ). En 2014, lors de ma visite dans ce beau pays, je suis allé dans un des plus grands magasins de disques du monde, le Tower Records de Tokyo, dans le quartier de Shibuya. Imagine ça : 6 étages immenses consacrés à tous les styles de musique, plus un étage (le 2ème) occupé par une librairie et un café attenant, dans lequel je m'étais installé pour écrire de magnifiques cartes postales faites main que j'avais trouvées dans une charmante boutique artisanale à Kyoto. Bref... Dans cette librairie, plus de 20 ans après la fin de la série, une étagère complète plus un présentoir entièrement consacrés à Twin Peaks. Hallucinant ! :shock:
Le Japon est le dernier pays dans le monde où la chaîne Tower Records est toujours en activité (elle était indépendante du groupe international).
Tower ayant fait faillite il y a une quinzaine d'années, quasiment tous les magasins ont fermé cette année là.
Certains sont devenus indépendants ensuite et ont gardé l'enseigne mais il n'y en plus aucun depuis plusieurs années.
Le site de vente en ligne est par contre toujours en activité.
(le magasin de NY était aussi très grand mais pas en hauteur, dans plusieurs bâtiments mitoyens. Années 90, la grande époque des CD singles, ils remplissaient plusieurs rayons du magasin, la plupart introuvables même au Virgin Megastore parisien).

L'immense magasin de Tokyo est connu pour proposer parfois des éditions spéciales de certains disques.
C'est un calvaire pour les collectionneurs occidentaux pour mettre la main dessus !

Twin Peaks et le Japon.
Je ne sais pas si tu connais cette série de pubs TV réalisées par Lynch après avoir tourné le film.
Pour "Georgia", une marque de café en canette !!! (il n'y a qu'au Japon qu'on boit ça !)

Charlie Brown
Messages : 2387
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Le sort des amérindiens

Message par Charlie Brown »

Jeep a écrit : 20 juil. 2021, 21:55 Le Japon est le dernier pays dans le monde où la chaîne Tower Records est toujours en activité (elle était indépendante du groupe international).

Faut dire aussi que le Japon est peut-être (avec la France ?) le dernier pays où on achète encore assez de disques pour permettre à quelques disquaires de survivre...

Jeep a écrit : 20 juil. 2021, 21:55 Tower ayant fait faillite il y a une quinzaine d'années, quasiment tous les magasins ont fermé cette année là.
Certains sont devenus indépendants ensuite et ont gardé l'enseigne mais il n'y en plus aucun depuis plusieurs années.
Le site de vente en ligne est par contre toujours en activité.
(le magasin de NY était aussi très grand mais pas en hauteur, dans plusieurs bâtiments mitoyens. Années 90, la grande époque des CD singles, ils remplissaient plusieurs rayons du magasin, la plupart introuvables même au Virgin Megastore parisien).

Je ne savais pas que Tower Records avait fait faillite !
T'avais visité le magasin de New York, dans les années 90 (je suppose que oui, vu la description que tu en fais...) ? Ou l'original de San Francisco ? Ou un autre, lors de tes périples américains ?

Jeep a écrit : 20 juil. 2021, 21:55 L'immense magasin de Tokyo est connu pour proposer parfois des éditions spéciales de certains disques.
C'est un calvaire pour les collectionneurs occidentaux pour mettre la main dessus !

Ils sont forts ces Japonais ! :-)

Beaucoup d'œuvres musicales ont été sauvées par les Japonais, longtemps "coupables" des meilleures restaurations et remasterisations des disques de jazz, de pop et de rock de la planète ! Et ils ont un goût très sûr, en plus ! En matière de son, les imports japonais (forcément chers) ont longtemps été insurpassables (peut-être le sont-ils toujours, d'ailleurs ?).

Jeep a écrit : 20 juil. 2021, 21:55 Twin Peaks et le Japon.
Je ne sais pas si tu connais cette série de pubs TV réalisées par Lynch après avoir tourné le film.
Pour "Georgia", une marque de café en canette !!! (il n'y a qu'au Japon qu'on boit ça !)

Non, je ne connaissais pas. Merci ! :-)

Et c'est vrai que les Japonais boivent des trucs incroyables en canettes ou en bouteille ! Surtout du thé, sous toutes ses formes, dont j'ai abusé avec grand plaisir, ainsi que des choses que je ne saurais qualifier, du pire au meilleur, mais souvent très original. :-)
Un truc que j'ai adoré, c'est qu'il y a des distributeurs de boisson absolument partout ! Je dirais presque tous les 100 mètres en ville (parfois moins), à chaque sortie de la plus petite gare de campagne et même sur la plupart des routes de campagne ! A priori, tu ne risques pas de mourir de soif, au Japon. :-) D'autant plus que tout fonctionne parfaitement bien ! Non seulement les usagers prennent soin des biens communs, mais toutes les machines font l'objet d'un entretien quotidien qui laisse pantois ! En tout cas, ça a laissé pantois le Français (pire, même, le Méditerranéen) qui je suis...
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !
Avatar du membre
Jeep
Messages : 2750
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Le sort des amérindiens

Message par Jeep »

Charlie Brown a écrit : 21 juil. 2021, 19:06 Je ne savais pas que Tower Records avait fait faillite !
T'avais visité le magasin de New York, dans les années 90 (je suppose que oui, vu la description que tu en fais...) ? Ou l'original de San Francisco ? Ou un autre, lors de tes périples américains ?
Il y avait des Tower Records dans quasiment toutes les grandes villes américaines dans les années 90.
La plupart étaient anodins.
Celui de New York, oui j'y suis passé deux années différentes. En fait, dans chacun des bâtiments soit mitoyens, soit éloignés de quelques dizaines de mètres, il y avait des styles musicaux différents. Plus un autre ne faisant que librairie.
San Francisco, j'y suis forcément passé, mais pas de souvenir particulier.
C'était celui de Los Angeles / Hollywood sur Sunset Boulevard qui était le phare de la chaîne. Pas immense, mais installé à proximité des sièges sociaux de plusieurs maisons de disque, le magasin était souvent le lieu pour les artistes pour lancer leur nouvel album. Interviews, dédicaces, voire mini-concerts en plein magasins. On racontait qu'il était fréquent d'y croiser une célébrité venant acheter les dernières nouveautés.
Ce magasin était aussi célèbre pour l'immense "billboard" au dessus de la façade avec des pubs parfois peintes spécialement pour le lancement d'un disque.
Charlie Brown a écrit : 21 juil. 2021, 19:06 Beaucoup d'œuvres musicales ont été sauvées par les Japonais, longtemps "coupables" des meilleures restaurations et remasterisations des disques de jazz, de pop et de rock de la planète ! Et ils ont un goût très sûr, en plus ! En matière de son, les imports japonais (forcément chers) ont longtemps été insurpassables (peut-être le sont-ils toujours, d'ailleurs ?).
Ils le sont toujours.
Même les CD sortis là bas à la fin des années 80 sont recherchés par les collectionneurs.
Le mastering étant souvent différent des pressages américains ou allemands à cette époque.
Et cerise sur le gâteau, les CD étaient à cette époque fabriqués à partir des bandes magnétiques que les maisons de disques avaient sous la main.
Ce n'est qu'un peu plus tard qu'on est allé chercher dans les archives les masters originaux pour les restaurer et les mettre en adéquation avec le support digital.
Et donc on pouvait avoir des versions différentes de certains titres d'un pays à un autre. Dans les années 60/70 il n'y avait pas toujours un contrôle de ce qui était expédié depuis l'Angleterre ou les Etats-Unis vers les succursales locales des maisons de disques pour faire les pressages locaux.
Mixage différent, prise différente. Et souvent pour le Japon, titres en véritable stéréo sortis uniquement en mono dans le reste du monde.
(Satisfaction des Stones existe en vraie stéréo. On trouve ça uniquement sur un best of sorti au Japon au milieu des années 80 et en moins bonne qualité sur le même sorti en Allemagne. Il y a eu plusieurs remasterisations du catalogue des Stones, certains titres ont fini par sortir en stéréo, Paint it Black par exemple. Mais pas Satisfaction. Toujours en mono même sur les dernières versions digitales de 2015. Et pourtant les bandes existent).

Les CD japonais étaient aussi recherchés en import car ils avaient la plupart du temps des titres en bonus par rapport au reste du monde.
(cela peut encore être le cas, mais cette tradition s'est perdue).
La raison était que les CD pressés au Japon étaient plus chers à la vente que des imports occidentaux (coûts de production je suppose).
Et donc pour les rendre attractifs aux japonais, des titres bonus y étaient ajoutés.
Certains albums live ne sont sortis qu'au Japon. (cela concerne même Jane Birkin).

Les japonais sont aussi les rois du marché des disques bootlegs.
La plupart des labels prestigieux de bootlegs sont japonais.
La finition est digne d'une production officielle, et ils sont prêts à sortir le chéquier pour acheter des enregistrements de concerts oubliés depuis des décennies. Les prix de vente sont dingues. Déjà très chers au Japon, avec l'importation c'est une saignée.
("Empress Valley est un label quasiment spécialisé dans Led Zeppelin. Ils ont du sortir quasiment tous leurs concerts disponibles).
La législation est différente au Japon.
Dans le quartier de Shinjuku, sont regroupés des magasins ne vendant que des bootlegs CD, DVD et Blu Ray maintenantn.
Et un peu de vinyle.

Charlie Brown a écrit : 21 juil. 2021, 19:06 Un truc que j'ai adoré, c'est qu'il y a des distributeurs de boisson absolument partout ! Je dirais presque tous les 100 mètres en ville (parfois moins), à chaque sortie de la plus petite gare de campagne et même sur la plupart des routes de campagne ! A priori, tu ne risques pas de mourir de soif, au Japon. :-) D'autant plus que tout fonctionne parfaitement bien ! Non seulement les usagers prennent soin des biens communs, mais toutes les machines font l'objet d'un entretien quotidien qui laisse pantois ! En tout cas, ça a laissé pantois le Français (pire, même, le Méditerranéen) qui je suis...
Dans les reportages que j'ai vu, il me semble qu'il y a des distributeurs pour à peu près tout ce qu'on peut imaginer.
Y compris des sous-vêtements féminins déjà portés...
https://penguinchanworld.wordpress.com/ ... -japonais/

=======

Le Japon, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et l'Islande étaient les pays que j'aurai vraiment aimer visiter.
Cela aurait été possible dans les années 90.
Mais un seul voyage dans les trois premiers cités avait un coût identique à trois longs séjours américains (vu la distance il était logique de coupler l'Australie avec la NZ. J'avais poussé assez loin la faisabilité de ce voyage mais j'avais une nouvelle fois bifurqué outre-Atlantique).
L'Islande (avec un bonus de quelques jours au Groenland) était bookée en 2000. Tout était réservé.
Et quelques semaines avant j'ai du malheureusement tout annuler.
Nouvelle désillusion en 2009, alors que le séjour était devenu bien plus abordable après l'effondrement du cours de la couronne islandaise par rapport à l'Euro. Tombé à l'eau également.
Charlie Brown
Messages : 2387
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Le sort des amérindiens

Message par Charlie Brown »

Jeep a écrit : 21 juil. 2021, 22:45 Il y avait des Tower Records dans quasiment toutes les grandes villes américaines dans les années 90.
La plupart étaient anodins.
Celui de New York, oui j'y suis passé deux années différentes. En fait, dans chacun des bâtiments soit mitoyens, soit éloignés de quelques dizaines de mètres, il y avait des styles musicaux différents. Plus un autre ne faisant que librairie.
San Francisco, j'y suis forcément passé, mais pas de souvenir particulier.
C'était celui de Los Angeles / Hollywood sur Sunset Boulevard qui était le phare de la chaîne. Pas immense, mais installé à proximité des sièges sociaux de plusieurs maisons de disque, le magasin était souvent le lieu pour les artistes pour lancer leur nouvel album. Interviews, dédicaces, voire mini-concerts en plein magasins. On racontait qu'il était fréquent d'y croiser une célébrité venant acheter les dernières nouveautés.
Ce magasin était aussi célèbre pour l'immense "billboard" au dessus de la façade avec des pubs parfois peintes spécialement pour le lancement d'un disque.

OK. Du coup, c'était le même principe à New York qu'à Tokyo, sauf qu'à Tokyo tout était rassemblé dans un seul building, chaque étage ayant sa spécialité :


Image


Et comme à Los Angeles, des artistes viennent y faire leur promotion. Le jour où j'y suis allé, y'avait un groupe de J-Pop, constitué de trois jolies jeunes filles, qui faisait sa promotion filmée ! Interview à la librairie-café et concert gratuit donné au pied de l'immeuble, ce qui était d'ailleurs très amusant... Imagine-toi, en fin d'après-midi, des employés de bureau en costard-cravate sortant du boulot et s'arrêtant devant l'immeuble, se massant vers la scène où se trémoussaient les donzelles, tapant dans leurs mains et agitant des éventails à l'effigie des trois "idols" que l'équipe de promotion distribuait à tours de bras aux passants. :-D


Jeep a écrit : 21 juil. 2021, 22:45 Ils le sont toujours.
Même les CD sortis là bas à la fin des années 80 sont recherchés par les collectionneurs.
Le mastering étant souvent différent des pressages américains ou allemands à cette époque.
Et cerise sur le gâteau, les CD étaient à cette époque fabriqués à partir des bandes magnétiques que les maisons de disques avaient sous la main.
Ce n'est qu'un peu plus tard qu'on est allé chercher dans les archives les masters originaux pour les restaurer et les mettre en adéquation avec le support digital.
Et donc on pouvait avoir des versions différentes de certains titres d'un pays à un autre. Dans les années 60/70 il n'y avait pas toujours un contrôle de ce qui était expédié depuis l'Angleterre ou les Etats-Unis vers les succursales locales des maisons de disques pour faire les pressages locaux.
Mixage différent, prise différente. Et souvent pour le Japon, titres en véritable stéréo sortis uniquement en mono dans le reste du monde.
(Satisfaction des Stones existe en vraie stéréo. On trouve ça uniquement sur un best of sorti au Japon au milieu des années 80 et en moins bonne qualité sur le même sorti en Allemagne. Il y a eu plusieurs remasterisations du catalogue des Stones, certains titres ont fini par sortir en stéréo, Paint it Black par exemple. Mais pas Satisfaction. Toujours en mono même sur les dernières versions digitales de 2015. Et pourtant les bandes existent).

Les CD japonais étaient aussi recherchés en import car ils avaient la plupart du temps des titres en bonus par rapport au reste du monde.
(cela peut encore être le cas, mais cette tradition s'est perdue).
La raison était que les CD pressés au Japon étaient plus chers à la vente que des imports occidentaux (coûts de production je suppose).
Et donc pour les rendre attractifs aux japonais, des titres bonus y étaient ajoutés.
Certains albums live ne sont sortis qu'au Japon. (cela concerne même Jane Birkin).

Les japonais sont aussi les rois du marché des disques bootlegs.
La plupart des labels prestigieux de bootlegs sont japonais.
La finition est digne d'une production officielle, et ils sont prêts à sortir le chéquier pour acheter des enregistrements de concerts oubliés depuis des décennies. Les prix de vente sont dingues. Déjà très chers au Japon, avec l'importation c'est une saignée.
("Empress Valley est un label quasiment spécialisé dans Led Zeppelin. Ils ont du sortir quasiment tous leurs concerts disponibles).
La législation est différente au Japon.
Dans le quartier de Shinjuku, sont regroupés des magasins ne vendant que des bootlegs CD, DVD et Blu Ray maintenantn.
Et un peu de vinyle.

Merci pour toutes ces precisions ! :-D
Je suppose que tu en as pas mal chez toi... En tant que fan des Stones ou de Gainsbourg (entre autres... tu m'as l'air d'avoir des collections assez exhaustives de certains artistes), je suppose que tu as dû craquer quelques fois... :-)

Jeep a écrit : 21 juil. 2021, 22:45 Dans les reportages que j'ai vu, il me semble qu'il y a des distributeurs pour à peu près tout ce qu'on peut imaginer.
Y compris des sous-vêtements féminins déjà portés...
https://penguinchanworld.wordpress.com/ ... -japonais/

Tout à fait. Mais, si ça peut te rassurer, je n'en ai vu aucun dans les rues ! (Ni ailleurs, d'ailleurs. J'ai pas dû fréquenter dans les bons endroits...) :-D
Les Japonais ont un rapport à l'érotisme différent du nôtre. Par exemple, dans les librairies, il n'est pas rare de trouver un vaste espace consacré aux mangas érotiques/hentai. Et, en toute simplicité et en toute décontraction, des personnes de tout sexe et de tous âges, des ados aux personnes âgées, feuillettent, lisent, choisissent et repartent avec les bouquins de leur choix !

Jeep a écrit : 21 juil. 2021, 22:45 Le Japon, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et l'Islande étaient les pays que j'aurai vraiment aimer visiter.
Cela aurait été possible dans les années 90.
Mais un seul voyage dans les trois premiers cités avait un coût identique à trois longs séjours américains (vu la distance il était logique de coupler l'Australie avec la NZ. J'avais poussé assez loin la faisabilité de ce voyage mais j'avais une nouvelle fois bifurqué outre-Atlantique).
L'Islande (avec un bonus de quelques jours au Groenland) était bookée en 2000. Tout était réservé.
Et quelques semaines avant j'ai du malheureusement tout annuler.
Nouvelle désillusion en 2009, alors que le séjour était devenu bien plus abordable après l'effondrement du cours de la couronne islandaise par rapport à l'Euro. Tombé à l'eau également.

C'est le karma. Tout était fait pour que tes pas soient sans cesse ramenés aux USA ! :-)
(Non, franchement, je suis désolé pour toi.)

Mais c'est vrai que le Japon, ça vaut le coup. Il se passe un truc dès que tu y poses le pied. Je ne suis pas le seul à être tombé amoureux du Japon en moins de deux jours (c'était par exemple arrivé trois ou quatre ans auparavant au pote qui nous accompagnait, et qui, entre-temps, s'était mis à apprendre le japonais et y était déjà retourné deux fois ! Ce qui était bien pratique d'ailleurs...). Même si j'ai pas visité beaucoup de pays dans ma vie, c'est de loin le plus calme et le plus zen, même dans une gigantesque mégalopole comme Tokyo. Ça fait un bien fou. N'importe quel excité occidental prend le pli en deux jours et se met à adopter les comportements de respect, de civilité, de savoir vivre des gens qui l'entourent (je crois que c'est le pays qui a le plus faible taux d'incivilités et de délinquance au monde !). Bon, c'est sûr que vivre et travailler au Japon ne doit pas être une sinécure... Mais en tant que touriste, qu'est-ce que c'est agréable !
Cela dit, pour revenir aux USA, beaucoup de Japonais sont fascinés par les Etats-Unis, qui sont tout leur opposé, ce que je trouve parfaitement compréhensible. Vivre dans une société policée peut donner des envies de péter les murs... :-)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !
Répondre