Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
Charlie Brown
Messages : 2306
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Blaise Poulossière a écrit :
27 oct. 2018, 19:13
"Fawlty Towers", j' ai pas vu ça à la télé et je sais pas non plus quand ça a pu être diffusé. J'en ai découvert l' existence grâce à Wikipédia y a quoi... une petite dizaine d'année, guère plus ! Mais j'ai adoré bien évidement et c' est précieusement conservé dans mes disques durs. :-)

Si mes souvenirs sont bons, Fawlty Towers a été diffusée aux tout débuts d'Arte, juste après la diffusion du Monty Python's Flying Circus, dans la foulée. C'est pour ça que je l'ai vue à cette même époque. :wink:

Blaise Poulossière a écrit :
27 oct. 2018, 19:13
Pour les dessins animés, je suis resté fan de "Tom Sawyer, Heidi, Rémi et Ulysse 31". (Et, par nostalgie de ces temps bénis et bien longtemps après mes vertes années guillerettes et insouciantes à jamais disparues, j' ai eu plaisir à lire Mark Twain, Johanna Spyri, Hector Malot et une version abrégée d' Homer... d'ailleurs 's'rait p't'êt' temps que je m' envoie "L' Illiade" et "L'Odyssée" pour de vrai maintenant, pourquoi pas ?!) Mais sinon je m' en tape un peu du reste. Très déçu de revoir "Goldorak, Candy, Albator" ect... , comme ça, à la débottée, une fois adulte. Sans parler de San Ku Kaï, Spectroman, X Or... qui sont, faut reconnaitre, de vraies bouses ! (Pourtant j' adorais San Ku Kaï ! A l' époque, dans le champ derrière la maison, y avait un gros tas de souches d'arbres arrachés (le remembrement qui débutait, sans doute !), c'était mon vaisseau de San Ku Kaï ! Et j' aime autant vous dire que j' en ai dégommé des Stressos, du haut de mon tas de bois ! :-D )

Parmi ceux que j'ai revus bien plus tard, adulte (avec ma fille quand elle était gamine), j'ai trouvé que certains tenaient très bien la route. Comme ceux que tu cites (Tom Sawyer, Heidi, Ulysse 31... J'ajouterais aussi Les Mystérieuses cités d'or, par exemple). Et d'autres pas du tout, alors que je les adorais tout môme (ma plus grosse déception fut Capitaine Flam ! :? :-( Albator n'est pas très bon non plus. En revanche, j'ai trouvé que Goldorak s'en tirait honorablement, contrairement à ce que j'aurais pu croire). Quant à San Ku Kaï, pareil que toi. :-) (En plus j'avais l'album Panini et je crois bien que j'étais amoureux d'Eolia... :oops: :-D )

Image


Blaise Poulossière a écrit :
27 oct. 2018, 19:13
J' adorais les "Muppet Show" aussi, tu fais bien de les mentionner Adieu Minette ! :-) J' ai mis du temps à comprendre que comme c' était ricain on connaissait jamais les invités et pourquoi on y voyait pas Carlos, Demis Roussos, Dalida, Gérard Lenormand, Annie Cordy... ou autres du même acabit.

:-)


Blaise Poulossière a écrit :
27 oct. 2018, 21:22
Charlie Brown a écrit :
26 oct. 2018, 15:27
Oui, les VF étaient plutôt bonnes.
Le plus célèbre exemple étant celui d’Amicalement vôtre, qui eut plus de succès en France qu’en Angleterre grâce au magnifique doublage de Tony Curtis par l’excellent Michel Roux et aux touches d’humour ajoutées dans les dialogues de la version française. :-)
Alors tu vois, étant passé à côté à l' époque, aujourd'hui j' aurai du mal à "accepter" Michel Roux en vf. J' arrive en quelque sorte tout neuf et ça ne me fait pas du tout envie. Je suis devenu un peu un intégriste au fil des années. Aujourd'hui, surtout pour les trucs typically british comme "Amicalement Votre" ça va de soit que ça sera vost ou rien !

Oui, je comprends très bien, je suis pareil.
(Mais quand même, Michel Roux était très chouette dans ce doublage. :-) )

Blaise Poulossière a écrit :
27 oct. 2018, 21:22
Et j' oubliais... pour ce qui est des "à côtés" des Monty Python, connais-tu aussi "Medieval Lives" de Terry Jones ? :-) C' est moins loufoque que pédagogique, mais un peu quand même, y a une volonté d' instruire en s' amusant, c' est sympatoche !

Non, je ne connaissais pas. Mais j'aime bien, merci. :wink:


Tha_moumou a écrit :
03 nov. 2018, 12:24
Whiplash hahaha. Soyons sérieux.

J'en avais déjà causé un jour, mais, pour moi, Whiplash, c'est un bon "western", catégorie duel, voire un bon "film de guerre". Les acteurs sont excellents, c'est tendu, prenant, éprouvant, et la forme, pleine de close-up, de plans rapprochés, est pour cette fois complètement justifiée, je trouve (ce qui n'est pas le cas pour La La Land et First Man, films dans lesquels Chazelle continue d'utiliser ces procédés alors que, de mon point de vue, ils méritaient un autre traitement). Après, c'est sûr, ce n'est pas du tout un film sur la musique, et encore moins sur le jazz. :? D'ailleurs, à mes yeux (à mes oreilles, plutôt), il ne comprend rien au jazz. Que ce soit dans Whiplash ou dans La La Land. Les personnages de ces deux films sont censés être des amoureux d'un jazz intransigeant, mais, quand on écoute les titres qu'ils défendent, c'est quasiment la "variétoche" du jazz (j'ai rien contre, en soi, mais ça colle pas avec les personnages).



Sinon, je me rends compte que j'ai oublié de vous assommer avec mes CR à deux balles. :-)
Comme y'en a pas mal, que j'ai la flemme et que je suis malade d'un rhume ou un truc approchant, je vais m'essayer à un exercice minimaliste : le verdict lapidaire en trois phrases maximum. Ça doit couvrir les 5 mois allant de mai à octobre, vu que j'ai pas dû vous causer de ce que je suis allé voir depuis avril !



Du bon :

Mademoiselle de Joncquières de Emmanuel Mouret
J'aime le cinéma d'Emmanuel Mouret, et Denis Diderot lui va bien au teint. J'aime beaucoup Edouard Baer et Alice Isaaz, beaucoup moins Cécile de France (mais là, elle est bien) et sur ce plan-là non plus, je n'ai pas été déçu. C'est fin, voire subtil, personne n'est tout noir ou tout blanc, les dialogues sont ciselés et la morale ne se trouve pas forcément du côté de la vertu...


Les Indestructibles 2 de Brad Bird
Si on a aimé le premier il y a 15 ans (putain, déjà !?), on ne peut qu'aimer le second. Jack Jack est le clou du film. Les scènes d'action sont aussi bien torchées que celles du film ci-dessous, dont elles sont souvent très proches !


Mission : Impossible – Fallout de Christopher McQuarrie
Une mission qui porte bien son nom (improbable plus qu'impossible même), mais on marche à fond malgré le grand n'importe quoi. Mission : Impossible reste la meilleure franchise du genre, loin devant la concurrence (Bond, Bourne... etc... sans parler des films des films de super héros), avec certaines scènes d'action quasiment identiques à celles des Indestructibles 2 mais avec de vrais acteurs dedans ! Moins bon que le précédent (Rogue Nation, un sommet !) mais il remplit carrément bien son rôle quand même.


BlacKkKlansman de Spike Lee
La reconstitution des années 70 est magnifique, les acteurs sont très chouettes, l'ambiance, à la fois sérieuse et amusante, est réussie. Bon, Spike Lee ne peut pas s'empêcher de faire son Spike Lee à la toute fin du film, son militantisme l'encourageant à glisser des images d'archives d'un événement très récent (Charlottesville) sans rapport direct avec son histoire (même si ce n'est pas sans rapport du tout) qui le rendent un poil lourd sur la fin. Mais bon, c'est Spike Lee, on le connaît et, parfois, on l'aime bien comme il est (surtout que là, il reste étonnamment sobre, dans l'ensemble, ce qui est bien agréable, ma foi).


Au poste ! de Quentin Dupieux
Un excellent Poelvoorde (comme souvent) dans un bon Dupieux (les autres acteurs sont très bien aussi). Un huis-clos ludique qui joue avec les codes du polar de garde à vue et d'interrogatoire dans un décor pseudo-fin 70's/début 80's bien chiadé. Drôle et (pas si) con.


La Saveur des ramen de Eric Khoo
Dès les premières images, on a envie du bouffer tout ce qui va défiler sous nos yeux dans le film, que ce soit japonais ou chinois (de Singapour) ! Pour le reste, c'est une histoire sensible et bien torchée qui, en sus de cuisine asiatique, traite avec délicatesse d'un pan d'histoire sino-japonaise douloureux. L'oncle du héros est fort amusant.



Du pas mal :

L'Amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot
Un film étrange, dans la mesure où tous les acteurs jouent leur propre rôle dans une histoire qui est la leur ! D'où un léger sentiment de malaise malgré le jeu desdits acteurs (et non-acteurs), l'humour qui fait souvent mouche et une réalisation bien pensée. Sur le fond, l'expérience reste intéressante.


Mamma Mia! Here We Go Again de Ol Parker
J'en ai déjà causé plus haut, je n'y reviens pas. :-)


Senses de Ryusuke Hamaguchi
Cinq chapitres découpés en trois morceaux (et donc 3 films : 1&2, 3&4, puis 5). J'ai trouvé le premier excellent (Senses 1&2 donc) et puis l'intérêt s'est émoussé car trop de pistes ne sont pas explorées par la suite, trop de personnages ne sont pas aussi creusés que ce laissait entrevoir le début du film, et il ya quelques longueurs inutiles. Pas mal dans l'ensemble, mais dommage quand même.


Le Cercle littéraire de Guernesey de Mike Newell
Adaptation cinématographique du roman épistolaire Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, voici un film très "BBC quality", sans surprise, mais qui fait du bien par où il passe. J'y suis allé pour Lily James, je ne suis pas déçu. A réserver aux amateurs de romances et de films sentimentaux au classicisme éprouvé, cela dit.


Mary Shelley de Haifaa Al-Mansour
Malgré toutes les critiques recevables qu'on pourrait lui faire, j'ai bien aimé ce film, et pas seulement à cause d'Elle Fanning, que je continue de suivre avec plaisir. Si le traitement très "rock-n-roll-stars-décadentes" appliqué à Lord Byron et Percy Shelley peut être fatiguant voire grotesque, l'ambiance est très réussie et l'histoire assez prenante et cohérente, collant plus ou moins bien à la biographie de l'étonnante créatrice de Frankenstein. J'ai vu vite fait que les critiques étaient très mauvaises, je les trouve bien sévères.



Du correct mais sans plus :

L'Espion qui m'a larguée de Susanna Fogel
Comédie d'espionnage qui casse pas trois pattes à un canard mais qui se laisse bien voir à condition qu'on sache à quoi s'attendre en entrant dans la salle (été caniculaire, chaleur écrasante, il me fallait un moment de répit climatisé et ce film faisait parfaitement l'affaire, la présence de Mila Kunis sur l'affiche achevant de me convaincre d'entrer dans la salle... En sortant de la salle, je me suis rendu compte que j'étais le seul mec de l'assistance, le film n'ayant visiblement attiré que des filles qui venaient entre copines – deux ou trois par groupe – pour passer un après-midi sympa :-) ). Les gags fonctionnent plutôt bien (ce qui est déjà pas mal), même si Kate McKinnon a tendance à en faire beaucoup trop, je trouve. Le gros point faible étant une surenchère dans la l'ultra-violence, voire le gore, qui, de mon point de vue, n'a aucune raison d'être, surtout dans ce genre de film.


How to Talk to Girls at Parties de John Cameron Mitchell
Fin des années 70, une bande de punks sauve l'humanité d'une bande d'extra-terrestres "arty -new age" (dit comme ça, ça a l'air chouette, non ? :-) ). C'est encore Elle Fanning qui m'a traîné dans la salle. Quelques mois plus tard, je ne sais toujours pas quoi penser de ce film bancal.


Cold War de Pawel Pawlikowski
Je ne sais pas si la froideur du traitement de cette histoire d'amour impossible est délibérée, pour coller à la froideur de la guerre du même nom, toujours est-il que, du coup, la romance a du mal à fonctionner et m'a un peu laissé en rade. Pourtant la première moitié du film est pas mal du tout. Restent la mise en scène et la photographie, très belles.


Les Vieux fourneaux de Christophe Duthuron
Adaptation de la bande dessinée à succès, voici un film sympathique mais bourré de défauts, à commencer par la direction d'acteurs, quasi inexistante (Pierre Richard reste celui qui tire le mieux son épingle du jeu, en plus d'être le plus en forme physiquement malgré ses 83 ans au compteur au moment du tournage !), sans compter une réalisation qui frise le minimum syndical. Ça se laisse bien voir quand même si on n'en demande pas trop.


Silent Voice de Naoko Yamada
Too much. La société japonaise dans tout ce qu'elle a d'énervant : les non-dits, la pudeur mal placée, l'inhibition destructrice… L'animation est correcte, mais l'ensemble est... too much, pour moi.


Hedy Lamarr: from Extase to Wifi de Alexandra Dean
Le fond est passionnant pour qui s'intéresse à la dame, une des plus belles actrices de l'âge d'or d'Hollywood, qui était aussi, en parallèle, une scientifique hors pair et une inventrice de génie ! (on lui doit entre autres choses un système de guidage de missiles pendant la Seconde Guerre Mondiale et les bases du WiFi d'aujourd'hui !), mais alors la forme... Un documentaire à l'américaine tout ce qu'il y a de plus basique et horripilant, à base d'interviews et d'images d'archive plus ou moins bien montées. Dommage.



Du très moyen voire du pas bon :

First Man de Damien Chazelle
Deux partis-pris qui m'ont gonflé : un parti-pris esthétique (quasiment tout est filmé en close-up, en plans rapprochés, souvent caméra à l'épaule même !) et un parti-pris scénaristique (Chazelle ne s'intéresse qu'au côté sombre et dépressif de Neil Armstrong et de son histoire, avec un point de vue monomaniaque éludant tout le reste de ses motivations. Quant à la conquête spatiale en soi, il n'en a quasiment cure). Du coup, Ryan Gosling, qui est toujours prêt dès qu'il s'agit de ne rien faire, remplit encore une fois son rôle, même s'il n'a aucun intérêt. Chazelle, tu commences à me casser sérieusement les couilles !


Thunder Road de Jim Cummings
Petit film fauché et décalé, comédie douce-amère ratée. Y'a d'autant plus de frustration qu'on sent du potentiel durant tout le film. Va falloir bosser un peu plus, mister Cummings.


Okko et les fantômes de Kitaro Kosaka
Animation pas très réussie et fond mal exploité, voire maladroit. Dommage pour un film qui traite du deuil et de l'orphelin. Il ne m'en reste quasiment rien.


L'homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam
Parfois, il vaudrait mieux qu'un film reste maudit et que la légende nourrisse le fantasme ad vitam aeternam. Terry Gilliam s'est acharné et le résultat n'est pas à la hauteur (mais les acteurs n'y sont pour rien, ils font ce qu'ils peuvent). Après un début fort honorable et amusant, le film s'enfonce dans le grotesque, avec un dernier tiers incroyablement pénible. J'aurais finalement préféré en rester à l'excellent Lost in La Mancha, extraordinaire et définitif documentaire sur le fiasco d'un film maudit.


Bécassine ! de Bruno Podalydès
Ça partait d'un bon sentiment, Bruno. Et j'ai cru que tu allais me refaire le coup de l'excellent Mystère de la chambre jaune. Mais non, ça ne vaut même pas le médiocre Parfum de la dame en noir. Déception.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Tha_moumou
Messages : 934
Enregistré le : 13 oct. 2005, 13:17

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Tha_moumou »

Charlie Brown a écrit :
04 nov. 2018, 15:52

J'en avais déjà causé un jour, mais, pour moi, Whiplash, c'est un bon "western", catégorie duel, voire un bon "film de guerre".
Tu confonds avec Full Metal Jacket, où l'instructeur est un poil plus crédible.

Oui ou sinon y a Inglourious Basterds dans le même genre, mais la musique est quand même meilleure.

Mon vieux, sauver ce film quand on assomme Kubrick et Tarantino, c'est la petite provoc de trop !

Surtout que c'est Vernon Schilinger qui joue le prof, si je me souviens bien, et le film est complètement pollué par ça, forcément.

Charlie Brown
Messages : 2306
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Tha_moumou a écrit :
04 nov. 2018, 19:12
Tu confonds avec Full Metal Jacket, où l'instructeur est un poil plus crédible.

Je n'ai jamais vu Full Metal Jacket en entier ! (mais je vois ce que tu veux dire quand même... :-) )

Figure-toi qu'en plein milieu de ce film (vu à la télé il y a des années, au moins le début), mon cerveau a décidé qu'il en avait marre des films sur la guerre du Viêt Nam (et sur la guerre tout court, d'ailleurs). Il avait déjà subi Voyage au bout de l'enfer, Platoon, Rambo, Good Morning Vietnam et Né un 4 juillet (sans compter que le cerveau de sa sœur, fan de la série L'Enfer du devoir, avait essayé sans succès de lui faire jouer les prolongations). Il ne le savait pas encore, mais il aurait à subir un jour Apocalypse Now (version Redux) lors d'une ressortie au cinéma, traîné par le cerveau d'un pote fan du film (un calvaire).

Tha_moumou a écrit :
04 nov. 2018, 19:12
Oui ou sinon y a Inglourious Basterds dans le même genre, mais la musique est quand même meilleure.

Ah oui, c'est très mauvais, ça !
A part Christoph Waltz, qui crève l'écran.

Tha_moumou a écrit :
04 nov. 2018, 19:12
Mon vieux, sauver ce film quand on assomme Kubrick et Tarantino, c'est la petite provoc de trop !

:-D

Si ça peut te rassurer, maintenant que j'ai vu 3 films de Chazelle, je peux t'assurer qu'il n'arrive pas à la cheville de Kubrick et Tarantino, dont je reconnais le grand talent même si j'aime rarement leurs films. :wink:

Tha_moumou a écrit :
04 nov. 2018, 19:12
Surtout que c'est Vernon Schilinger qui joue le prof, si je me souviens bien, et le film est complètement pollué par ça, forcément.

J'allais te dire qu'en fait, c'est J. K. Simmons qui joue le prof. Mais comme je ne connaissais pas ce Vernon Schillinger, j'ai googlé, et je me suis rendu compte qu'on causait du même bonhomme. N'ayant jamais vu la série Oz (ce qui ne t'étonnera pas outre mesure, tu te doutes bien que ce n'est pas du tout mon genre de série... :-) ), je ne connaissais pas ce personnage et très peu l'acteur qui l'incarne. Je l'ai trouvé excellent. :-)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3875
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

Charlie Brown a écrit :
04 nov. 2018, 20:35
Je n'ai jamais vu Full Metal Jacket en entier !
Je ne sais pas où tu t' es arrêté mais ce film étant construit en deux parties (la première: Formation. La deuxième: Sur le terrain), tu t' es peut-être arrêté trop vite, la deuxième étant bien plus intéressante, même si la première n' est pas dénuée d' intérêt non plus. Mais bon, ch'ais pas... si d' une manière général t' apprécie pas Kubrick...
Tha_moumou a écrit :
04 nov. 2018, 19:12
Oui ou sinon y a Inglourious Basterds dans le même genre, mais la musique est quand même meilleure.

Ah oui, c'est très mauvais, ça !
A part Christoph Waltz, qui crève l'écran.
[/quote]

Je sais pas si c' est très mauvais, mais c' est le moins bon des Tarantino. Il m' a semblé être d' un autre réalisateur qui souhaitait faire du "à la manière de Tarantino". Et effectivement, Christoph Waltz est le seul qui crève l' écran, les autres étant plutôt plats.


Et sinon, tu descends "Bécassine" (je l' ai pas encore vu.) et ça me peine un peu, c' est parce que t' aimes pas Bruno Podalydes en général ou bien c' est juste celui-ci isolément que tu trouves mauvais ? (Par rapport à par ex. "Bancs Publics", "Adieu Berthe", "Comme un avion"... que perso j' adore.)

Charlie Brown
Messages : 2306
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Blaise Poulossière a écrit :
04 nov. 2018, 21:38
Charlie Brown a écrit :
04 nov. 2018, 20:35
Je n'ai jamais vu Full Metal Jacket en entier !
Je ne sais pas où tu t' es arrêté mais ce film étant construit en deux parties (la première: Formation. La deuxième: Sur le terrain), tu t' es peut-être arrêté trop vite, la deuxième étant bien plus intéressante, même si la première n' est pas dénuée d' intérêt non plus. Mais bon, ch'ais pas... si d' une manière général t' apprécie pas Kubrick...

Je me suis arrêté avant la seconde partie. :-)
Comme je le disais dans mon post précédent, mon cerveau l'a sentie venir et il a dit STOP ! Stop à la guerre, stop au Viêt Nam, stop à la guerre du Viêt Nam ! J'avais commencé à le regarder parce que tout le monde me disait qu'il était excellent. Et comme tout le monde aime Kubrick, je voulais encore faire un effort supplémentaire pour être comme tout le monde. J'ai lamentablement échoué. :? :-(

Pour l'instant, parmi ceux que j'ai vus (je ne désespère pas d'en essayer d'autres un jour), le seul Kubrick que j'aime vraiment, c'est Dr. Folamour. :-D

Blaise Poulossière a écrit :
04 nov. 2018, 21:38
Et sinon, tu descends "Bécassine" (je l' ai pas encore vu.) et ça me peine un peu, c' est parce que t' aimes pas Bruno Podalydes en général ou bien c' est juste celui-ci isolément que tu trouves mauvais ? (Par rapport à par ex. "Bancs Publics", "Adieu Berthe", "Comme un avion"... que perso j' adore.)

J'aime beaucoup Bruno Podalydès, que je considère d'ailleurs comme un des meilleurs réalisateurs français, un des plus intéressants. C'est d'ailleurs pour ça que je suis allé voir Bécassine !. Si je n'avais pas vu son nom sur l'affiche, je ne serais même pas entré dans la salle, je pense. D'où ma déception. :wink:

J'aime tous ses films, à l'exception du Parfum de la dame en noir, que je trouve raté. Et d'autant plus raté que Le Mystère de la chambre jaune était excellent (la meilleure adaptation de Tintin au cinéma, même si ce n'est pas adapté d'une aventure de Tintin mais du premier Rouletabille de Gaston Leroux. Double performance encore plus remarquable, du coup :-D ).
Son chef-d'œuvre est pour moi Comme un avion, que je suis allé voir deux fois à sa sortie. Un film qui devrait être obligatoire et remboursé par la sécurité sociale ! :-)

Quant à Bécassine !, regarde-le quand même, ce n'est pas peut-être pas aussi mauvais que je le dis (les critiques presse sont d'ailleurs dans l'ensemble étonnamment positives). Pour ma part, je me suis ennuyé. Il y a d'abord un flagrant problème de rythme. C'est lent, voire chiant. Sans compter que le scénario est faible et minimaliste. Et, surtout, on ne rit jamais. On sourit un peu au début, et puis on se fait chier. Les scènes ont peu d'intérêt, les "gags" tombent à plat, personne n'a l'air de croire au film. Le seul point positif, c'est que la naïve Bécassine est en fait la personne la moins bête de l'histoire. Et l'image est jolie, comme souvent chez Podalydès, surtout quand il s'attaque à l'imagerie BD-ligne claire, même si le film est loin de l'excellence atteinte dans Le Mystère de la chambre jaune.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2527
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Jeep »

Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
J'aime tous ses films, à l'exception du Parfum de la dame en noir, que je trouve raté. Et d'autant plus raté que Le Mystère de la chambre jaune était excellent (la meilleure adaptation de Tintin au cinéma, même si ce n'est pas adapté d'une aventure de Tintin mais du premier Rouletabille de Gaston Leroux. Double performance encore plus remarquable, du coup :-D ).
Le plus bel hommage de Podalydès, grand fan de Tintin, est dans "Dieu seul me voit" (1998).
Avec la scène au restaurant syldave et plein de petits détails (exemple, l'escalier à côté des toilettes est inversé par rapport à la BD (à gauche au lieu d'être à droite)...et ainsi l'inscription "toilette" sur la porte est vue comme dans un miroir).

Image

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3875
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
Blaise Poulossière a écrit :
04 nov. 2018, 21:38
Charlie Brown a écrit :
04 nov. 2018, 20:35
Je n'ai jamais vu Full Metal Jacket en entier !
Je ne sais pas où tu t' es arrêté mais ce film étant construit en deux parties (la première: Formation. La deuxième: Sur le terrain), tu t' es peut-être arrêté trop vite, la deuxième étant bien plus intéressante, même si la première n' est pas dénuée d' intérêt non plus. Mais bon, ch'ais pas... si d' une manière général t' apprécie pas Kubrick...

Je me suis arrêté avant la seconde partie. :-)
Comme je le disais dans mon post précédent, mon cerveau l'a sentie venir et il a dit STOP ! Stop à la guerre, stop au Viêt Nam, stop à la guerre du Viêt Nam ! J'avais commencé à le regarder parce que tout le monde me disait qu'il était excellent. Et comme tout le monde aime Kubrick, je voulais encore faire un effort supplémentaire pour être comme tout le monde. J'ai lamentablement échoué. :? :-(

Pour l'instant, parmi ceux que j'ai vus (je ne désespère pas d'en essayer d'autres un jour), le seul Kubrick que j'aime vraiment, c'est Dr. Folamour. :-D
Alors peut-être qu' effectivement, Kubrick c' est pas pour toi. J' aime bien Folamour mais je le case un peu à part. Trop de burlesque et pas assez contemplatif. Rien à voir avec Barry Lyndon ou 2001, quoi ! (Mes préférés.)

Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
J'aime beaucoup Bruno Podalydès, que je considère d'ailleurs comme un des meilleurs réalisateurs français, un des plus intéressants.
Je suis content de te l' entendre dire. Il fonctionne parfaitement bien avec son frère Denis, et aussi avec Vuillermoz qui est toujours excellent.
Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
J'aime tous ses films, à l'exception du Parfum de la dame en noir, que je trouve raté. Et d'autant plus raté que Le Mystère de la chambre jaune était excellent (la meilleure adaptation de Tintin au cinéma, même si ce n'est pas adapté d'une aventure de Tintin mais du premier Rouletabille de Gaston Leroux. Double performance encore plus remarquable, du coup :-D ).
Ces deux-là, je les ai vu y a longtemps et c' est pas ce que je préfère de lui, je les avais presque oublié même. Mais c' est marrant, je les mets un peu dans le même sac à niveau égal alors que toi, y en a clairement un que tu aimes et l' autre pas. Faudrait que je les revois. (Si y a du Tintin dans "Le Mystère..." ça m' a carrément échappé ! :oops: )

Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
Son chef-d'œuvre est pour moi Comme un avion, que je suis allé voir deux fois à sa sortie. Un film qui devrait être obligatoire et remboursé par la sécurité sociale ! :-)
Moi aussi je l' aime beaucoup, mais moins que "Bancs publics" avec ses inoubliables scènes dans le square et dans le magasin de bricolage, et surtout "Adieu Berthe", un chef d'oeuvre ! :P
"Liberté Oléron" est pas mal aussi, mais moins subtil et tombe plus facilement dans la caricature. Une oeuvre de jeunesse on va dire, il fallait que la crinière pousse au lionceau ! :cote:

Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
Quant à Bécassine !, regarde-le quand même, ce n'est pas peut-être pas aussi mauvais que je le dis (les critiques presse sont d'ailleurs dans l'ensemble étonnamment positives). Pour ma part, je me suis ennuyé. Il y a d'abord un flagrant problème de rythme. C'est lent, voire chiant. Sans compter que le scénario est faible et minimaliste. Et, surtout, on ne rit jamais. On sourit un peu au début, et puis on se fait chier. Les scènes ont peu d'intérêt, les "gags" tombent à plat, personne n'a l'air de croire au film. Le seul point positif, c'est que la naïve Bécassine est en fait la personne la moins bête de l'histoire. Et l'image est jolie, comme souvent chez Podalydès, surtout quand il s'attaque à l'imagerie BD-ligne claire, même si le film est loin de l'excellence atteinte dans Le Mystère de la chambre jaune.
Ok on verra... :wink:

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3875
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

Jeep a écrit :
06 nov. 2018, 12:33
Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
J'aime tous ses films, à l'exception du Parfum de la dame en noir, que je trouve raté. Et d'autant plus raté que Le Mystère de la chambre jaune était excellent (la meilleure adaptation de Tintin au cinéma, même si ce n'est pas adapté d'une aventure de Tintin mais du premier Rouletabille de Gaston Leroux. Double performance encore plus remarquable, du coup :-D ).
Le plus bel hommage de Podalydès, grand fan de Tintin, est dans "Dieu seul me voit" (1998).
Avec la scène au restaurant syldave et plein de petits détails (exemple, l'escalier à côté des toilettes est inversé par rapport à la BD (à gauche au lieu d'être à droite)...et ainsi l'inscription "toilette" sur la porte est vue comme dans un miroir).

Image
Oui, j' avais remarqué aussi. Mais c' est le genre de clin d' oeil qu' on aime bien voir mais qui n' a pas vraiment plus d' intérêt que de placer une citation. (Ceci dit, c' est la définition-même du clind' oeil en somme ! :-) )

Charlie Brown
Messages : 2306
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Blaise Poulossière a écrit :
06 nov. 2018, 21:05
Alors peut-être qu' effectivement, Kubrick c' est pas pour toi. J' aime bien Folamour mais je le case un peu à part. Trop de burlesque et pas assez contemplatif. Rien à voir avec Barry Lyndon ou 2001, quoi ! (Mes préférés.)

Pas vu Barry Lyndon (putain, 3h00 !), mais les fans de Kubrick m’en disent toujours du bien en ajoutant qu’il faut absolument que je le voie. :-)

En fait, je n’ai vu que la moitié de ses longs métrages (6 et demi sur 13).

A part Dr. Folamour, que j’aime beaucoup, et une partie de Full Metal Jacket donc, j’ai vu :

Les Sentiers de la gloire. Au collège ou au lycée, je sais plus, en cours d’histoire, et il me semble avoir trouvé ça intéressant même si c’est pas mon genre de film... Faudrait que je le revoie mais je sais pas si j’aurais le courage... Les films de guerre, même pour la dénoncer, y’a longtemps que je ne peux plus.

2001, l’odyssée de l’espace. Je l’ai vu 2 fois et demi. La première fois, je suis pas arrivé au bout (Le Beau Danube bleu avait eu raison de moi ! :-) ). La deuxième fois, je suis allé au bout, mais, en plus de me faire chier grave, j’ai rien compris, à part la scène avec HAL. La troisième fois, j’ai pas mieux compris, et seul le passage avec HAL a continué à me botter. Jamais vu en salle de cinéma, cela dit, alors qu’il paraît que c’est le seul moyen de kiffer le film (formellement assez beau, faut reconnaître), même si tenter de le comprendre n’a apparemment aucun intérêt, comme me l’ont dit tous les amateurs de la chose (dont Moumou et toi, si je me souviens bien).

Orange mécanique. Pendant longtemps ce film a été un fantasme. J’avais vu beaucoup de photos. J’étais sûr d’adorer à cause de l’esthétique 60’s. Lors d’une ressortie cinéma au tout début des années 90 (pour les 20 ans du film, sans doute), j’avais 20 ans moi aussi et que j’étais toujours en plein trip 60’s justement, je me suis précipité dans la salle. J’ai été traumatisé. A la scène de viol, j’ai même failli quitter la salle. Je me suis accroché. Toute la première partie du film m’a traumatisé. La violence gratuite est un concept qui m’échappe totalement et me tétanise complètement. Mon cerveau n’arrive pas à la concevoir. J’ai mieux compris la seconde partie du film sur la punition, la répression et la violence d’état ou du système, même si elle n’est pas forcément moins traumatisante. Bref, malgré l’esthétique magnifique et la puissance de l’ensemble, j’ai détesté ce film, et je ne pourrai jamais le revoir.

Lolita. Fallait vraiment être aussi prétentieux que Kubrick pour se croire en mesure d’adapter le chef-d’œuvre de Nabokov. Lolita est inadaptable. C’est de la pure littérature. Même si j’aime bien Sue Lyon et Peter Sellers, le film est raté (même Adrian Lyne a fait mieux, je trouve, c’est dire... :? :-) Et pourtant, je n’ai lu Lolita que longtemps après avoir vu ces deux films). Quant au thème perversité/innocence (un des thèmes abordés par le film), il a été bien mieux traité par l’excellent et vénéneux Baby Doll d’Elia Kazan, quelques années avant Kubrick.

Eyes Wild Shut. Digne d’un téléfilm érotique des années 90 sur M6 (j’ai rien contre, en soi, mais bon...). J’ai trouvé ça plus grotesque (voire rigolo) que fascinant.


Blaise Poulossière a écrit :
06 nov. 2018, 21:05
Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
J'aime tous ses films, à l'exception du Parfum de la dame en noir, que je trouve raté. Et d'autant plus raté que Le Mystère de la chambre jaune était excellent (la meilleure adaptation de Tintin au cinéma, même si ce n'est pas adapté d'une aventure de Tintin mais du premier Rouletabille de Gaston Leroux. Double performance encore plus remarquable, du coup :-D ).
Ces deux-là, je les ai vu y a longtemps et c' est pas ce que je préfère de lui, je les avais presque oublié même. Mais c' est marrant, je les mets un peu dans le même sac à niveau égal alors que toi, y en a clairement un que tu aimes et l' autre pas. Faudrait que je les revois. (Si y a du Tintin dans "Le Mystère..." ça m' a carrément échappé ! :oops: )

Oui, il y en a partout, à commencer par l’image, l’esthétique "ligne claire" qu’il arrive parfaitement à créer. J’ai eu l’impression qu’il avait pensé son film comme une proposition cinématographique du travail d’Hergé. Pour moi, c’est le seul à avoir réussi ce tour de force improbable. Et tout Le Mystère de la chambre jaune est truffé de petits détails qui rappellent l’univers d’Hergé (même s'il n’y pas de scène-hommage aussi flagrante que celle dont parle Jeep avec le restaurant "syldave" dans Dieu seul me voit). C’est un film lumineux, souvent amusant, en état de grâce, contrairement à sa suite, Le Parfum de la dame en noir, que je trouve lourd et mal joué. Tout l’effort et l’effervescence du premier volet ont disparu. On dirait que ni le réalisateur ni les acteurs ne croient plus à ce qu’ils font (même problème que pour Bécassine, du coup). Ils se font chier et le spectateur aussi.

Blaise Poulossière a écrit :
06 nov. 2018, 21:05
Charlie Brown a écrit :
05 nov. 2018, 20:52
Son chef-d'œuvre est pour moi Comme un avion, que je suis allé voir deux fois à sa sortie. Un film qui devrait être obligatoire et remboursé par la sécurité sociale ! :-)
Moi aussi je l' aime beaucoup, mais moins que "Bancs publics" avec ses inoubliables scènes dans le square et dans le magasin de bricolage, et surtout "Adieu Berthe", un chef d'oeuvre ! :P
"Liberté Oléron" est pas mal aussi, mais moins subtil et tombe plus facilement dans la caricature. Une oeuvre de jeunesse on va dire, il fallait que la crinière pousse au lionceau ! :cote:

Bancs publics, je l’ai trouvé sympathique, dans le genre film à sketches, mais c'est loin d'être mon préféré. Idem pour Adieu Berthe. Quant à Liberté-Oléron, c'est le seul long métrage de Podalydès que je n’ai pas encore vu. J'avais découvert son cinéma avec Versailles Rive-Gauche à la télé (mais Liberté-Oléron n'était déjà plus à l'affiche). J'avais beaucoup aimé. Du coup, à partir de Dieu seul me voit, je suis allé voir tous ses films dès leur sortie au cinéma. :wink:

Mon top Bruno Podalydès, ça devrait ressembler à ça :

Comme un avion

Le Mystère de la chambre jaune

Dieu seul me voit
Versailles Rive-Gauche

Adieu Berthe
Paris, je t’aime (segment "Montmartre")
Bancs publics (Versailles rive droite)

Le Parfum de la dame en noir
Bécassine !
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3875
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

Pour ce qui est de "Orange mécanique", j' aime bien, et je n' ayant pas d' appréhension particulière envers la violence gratuite au cinéma, ça ne m' a pas perturbé plus que ça. Et puis c' est vrai qu' en plus du mobilier et du papier-peint, y a la terrible platine disque Mitchell "Transcriptor'" d' Alex dans sa chambre... :-D

Image

C' est certes pas un film facile et j' y ai pas trouvé grand chose qui m' a retourné de façon purement et simplement contemplative comme ce que j' aime chez Kubrick dans comme "2001..." (Et même si la fin est obscure et que j' y ai pas plus compris que le commun des mortels, le "Beau Danube bleu", tout cul-cul-la-praline qu' il soit y a toute sa place et Kubrick n' aurait pas pu faire un meilleur choix pour magnifier l' arrivée d' une navette qui s' arrime à une station spatiale. C' est du grand art digne d' un opéra, une des plus belle scène jamais filmé de tout les temps !) ou l' excellent Barry Lyndon (Rhôôoo...comment t' as pu ne pas voir ça ! Et là on n' est pas dans la métaphysique, c'est historique, y a rien à pas comprendre ou a couper les poils de cul en quatre! Alors quoi... Faut te montrer une belle gonzesse pour que tu te décides à le voir ?
Je te présente la comtesse de Lyndon: :-)

Image

"Les sentiers de la gloire" est très bon aussi, mais y a plus de guerre et moins de gonzesses, faut reconnaitre ! :-)
"Lolita", vu y a au moins vingt ans ne m' a pas marqué, pas plus qu les autres premiers en N/B.
"Shining"est bien sympa.
Pas vu "Eyes wide shut" mais c' est parce que j' ai un problème avec Tom Cruise.
Modifié en dernier par Blaise Poulossière le 09 nov. 2018, 00:18, modifié 4 fois.

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3875
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

Ah oui, Podalydes... Bon ben moi je mets en haut "Adieu Berthe", "Banc public" et "Comme un avion".
Je reverrai "Le Mystère de la chambre jaune"avant de me prononcer...

Charlie Brown
Messages : 2306
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Blaise Poulossière a écrit :
08 nov. 2018, 23:53
Pour ce qui est de "Orange mécanique", j' aime bien, et je n' ayant pas d' appréhension particulière envers la violence gratuite au cinéma, ça ne m' a pas perturbé plus que ça.

Mon problème, c'est pas vraiment la violence gratuite au cinéma (quoique...), c'est la violence gratuite tout court, dont traite la première partie du film. Un truc qui me terrifie et que mon cerveau n'arrive pas à admettre, à comprendre. Et je veux bien accorder aux amoureux du film que Kubrick fait ça magistralement, mais ce n'est pas ce que j'aime voir au cinéma...

Blaise Poulossière a écrit :
08 nov. 2018, 23:53
Et puis c' est vrai qu' en plus du mobilier et du papier-peint, y a la terrible platine disque Mitchell "Transcriptor'" d' Alex dans sa chambre... :-D

Image

Ah non mais, esthétiquement, j'ai pas grand-chose à dire... (du coup, c'est même encore pire, pour moi).

Blaise Poulossière a écrit :
08 nov. 2018, 23:53
C' est certes pas un film facile et j' y ai pas trouvé grand chose qui m' a retourné de façon purement et simplement contemplative comme ce que j' aime chez Kubrick dans comme "2001..." (Et même si la fin est obscure et que j' y ai pas plus compris que le commun des mortels, le "Beau Danube bleu", tout cul-cul-la-praline qu' il soit y a toute sa place et Kubrick n' aurait pas pu faire un meilleur choix pour magnifier l' arrivée d' une navette qui s' arrime à une station spatiale. C' est du grand art digne d' un opéra, une des plus belle scène jamais filmé de tout les temps !)

Le Beau Danube bleu est une purge sans nom (enfin si, justement, elle a un nom. :-) )
Quand je pense que j'ai lu un jour que Kubrick a refusé la musique que Pink Floyd avait accepté de pondre pour le film, je me dis qu'il a vraiment tout merdé sur ce film. :? :-) (Rhôôô le relou... Ta gueule, Charlie !)

Blaise Poulossière a écrit :
08 nov. 2018, 23:53
ou l' excellent Barry Lyndon (Rhôôoo...comment t' as pu ne pas voir ça ! Et là on n' est pas dans la métaphysique, c'est historique, y a rien à pas comprendre ou a couper les poils de cul en quatre! Alors quoi... Faut te montrer une belle gonzesse pour que tu te décides à le voir ?
Je te présente la comtesse de Lyndon: :-)

Image

Oui, bon, c'est sûr que si tu me prends par les sentiments, Marisa Berenson peut être un argument de poids...
Mais est-ce que ça justifie 3h00 de film, avec encore un peu de guerre à la clef et de la musique qu'il n'a toujours pas eu le bon goût de faire signer par le Floyd ? :-) (Rhôôô c'est bon, je déconne...)


Blaise Poulossière a écrit :
08 nov. 2018, 23:53
"Les sentiers de la gloire" est très bon aussi, mais y a plus de guerre et moins de gonzesses, faut reconnaitre ! :-)
"Lolita", vu y a au moins vingt ans ne m' a pas marqué, pas plus qu les autres premiers en N/B.
"Shining"est bien sympa.
Pas vu "Eyes wide shut" mais c' est parce que j' ai un problème avec Tom Cruise.

Shining, un jour, je serai sûrement assez mûr pour le tenter, même si j'ai toujours consciencieusement repoussé l'échéance jusqu'ici... (Rien que de voir la tête de fou de Nicholson sur les photos, je suis terrifié... :? :-) )
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
ac2n
Messages : 3168
Enregistré le : 22 avr. 2005, 18:01
Localisation : Le bistrot des copains au

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par ac2n »

Bwaah, il est sympa Jack Torrance !
..........................(°±°)..........................

Le "coint coint" sauvera l'humanité !

Image

https://www.facebook.com/Xavisions-399600453546061/

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4311
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Sophie du moulin »

Charlie Brown a écrit :
09 nov. 2018, 01:20
Blaise Poulossière a écrit :
08 nov. 2018, 23:53
ou l' excellent Barry Lyndon (Rhôôoo...comment t' as pu ne pas voir
Shining,
un jour, je serai sûrement assez mûr pour le tenter, même si j'ai toujours consciencieusement repoussé l'échéance jusqu'ici... (Rien que de voir la tête de fou de Nicholson sur les photos, je suis terrifié... :? :-) )
Ah, je l'ai vu en fin d'adolescence et je n'ai jamais pu le revoir! Je crois qu'il m'a traumatisée! :rouge: Même L'exorciste ne m'a pas traumatisée autant! :hehe:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Charlie Brown
Messages : 2306
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

ac2n a écrit :
09 nov. 2018, 09:45
Bwaah, il est sympa Jack Torrance !

OH MY GOD !!!

Sophie du moulin a écrit :
09 nov. 2018, 10:03
Charlie Brown a écrit :
09 nov. 2018, 01:20
Blaise Poulossière a écrit :
08 nov. 2018, 23:53
ou l' excellent Barry Lyndon (Rhôôoo...comment t' as pu ne pas voir
Shining,
un jour, je serai sûrement assez mûr pour le tenter, même si j'ai toujours consciencieusement repoussé l'échéance jusqu'ici... (Rien que de voir la tête de fou de Nicholson sur les photos, je suis terrifié... :? :-) )
Ah, je l'ai vu en fin d'adolescence et je n'ai jamais pu le revoir! Je crois qu'il m'a traumatisée! :rouge: Même L'exorciste ne m'a pas traumatisée autant! :hehe:

C'est sûr qu'avec ça, je vais encore avoir plus envie de le voir... :? :-)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Répondre